Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Foire commerciale SNC : 120 millions de FCFA à mobiliser

Depuis le 26 mars 2016, la 18è édition de la Semaine Nationale de la Culture (SNC) bât son plein à Bobo-Dioulasso capitale économique du Burkina Faso. Jusqu’au 02 avril, artistes, autorités administratives, amoureux de la culture des quatre coins du monde célébreront la culture burkinabè à travers le thème « culture et cohésion nationale ». Mais au delà de l’aspect festif, la SNC est aussi une tribune pour faire de bonnes affaires.

Une foire commerciale est en effet greffée à cette biennale de la culture. Ouverte le 27 mars, la foire se tient sur trois (3) sites : le siège de la SNC, l’Institut Français et l’école Tougouait, pour un total de 560 stands environ. Les expositions ont lieu de 27 mars au 2 avril prochain.
Le siège de la SNC enregistre le plus grand nombre d’exposants. Ils proposent des objets d’art, des produits de l’industrie, des produits locaux,… On y trouve aussi des restaurants, des buvettes, des stands pour sociétés et services (banques, assurances, téléphonie mobile,…) 30 stands ont été aménagés à l’Institut français de Bobo Dioulasso pour les expositions en littérature et presse écrite. L’école Tougouait abrite le village des communautés vivant au Burkina Faso sur 60 stands.

Apollinaire Compaoré, PDG de Planor Afrique est le parrain. De la foire Selon les estimations des organisateurs, la foire devrait rapporter un bénéfice de plus de 120 millions de FCFA.

La foire commerciale de la SNC c’est aussi le lieu de la parenté à plaisanterie, du brassage entre communautés étrangères vivant au Burkina Faso, de la musique et de la danse,…

A quelques encablures de la foire commerciale se trouve le marché des arts. Logé dans l’enceinte de la maison de la culture Mgr Anselme Titianma Sanon, c’est un espace qui servira d’interface entre les artistes et les acheteurs professionnels. 6 faitières, 23 structures professionnelles sont présentes au marché et 28 artistes professionnels y exposent. Ils espèrent en sortir avec de bons contrats.

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles