Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Flux illicites de capitaux en Afrique: La BAD préconise de grandes réformes fiscales

La Banque africaine de Développement (BAD) a promis qu’elle collaborerait avec les banques centrales d’Afrique pour soutenir la gestion efficace des devises étrangères rapatriées par les expatriés africains et les travailleurs migrants relatent nos confrères du site algerie-Eco.
L’initiative de l’institution panafricaine vise à freiner les flux de capitaux illicites, renforcer la collecte des recettes fiscales et l’échange d’informations pour améliorer le suivi des marchés financiers nationaux.
Selon Charles Boamah, le vice-président de la BAD, « Il existe clairement de grands défis qui contribuent aux flux financiers illicites […] Pour stimuler les ressources financières nationales, nous avons besoin de grandes réformes fiscales et sur les marchés mondiaux des capitaux.»
Selon le groupe de réflexion basé à Washington, Global Financial Integrity (GFI), les fuites de capitaux illicites en Afrique subsaharienne représentaient fin 2014 entre 7,5 et 11,6 % du commerce global.

La Rédaction

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles