Connecte-toi avec nous

Portraits

   |

Floby : Une voie généreuse

Dans l’univers musical burkinabè, Florent Belemyégré de son nom d’artiste Floby se laisse reconnaitre facilement. De teint noir, et par la particularité de sa touffe de cheveux, il est en effet un artiste particulièrement adulé par les burkinabè. Par ses belles mélodies, son style particulier, sa dextérité dans le maniement de la langue, Floby a obtenu l’assentiment des mélomanes Burkinabè et même ceux de la sous-région. La musique dans le sang de par sa grande mère une griotte, il est celui que l’on serait tenté de surnommer la coqueluche de la musique au Burkina Faso tant ses créations sont appréciées. Débordant d’énergie, Floby est à l’apogée de sa carrière musicale.
Inutile de remuer son passé pour décrire ses peines ses souffrances, ses joies, ses échecs. Car à travers ses œuvres musicales l’on pourrait retracer son histoire personnelle, source d’une grande inspiration et motivation pour l’artiste. Si ses textes sont combien captivants, ils laissent à réfléchir à propos des questions existentielles dont ils font montre. Et pour la petite histoire, « Le jeune Florent a été confié à sa grand-mère au BURKINA FASO dès l’âge de cinq ans. Une vie de dénuement pas toujours rose mais qu’il mènera avec dévouement et amour.

A l’adolescence, Florent décide de retourner en Côte d’Ivoire à la recherche de son père qu’il a perdu de vue depuis son arrivée sur la terre de ses ancêtres. Sa mère s’y opposa. Mais son besoin de retrouver son père est plus fort que tout. Sur le chemin qui le mène à celui de son père, il composa sa première chanson « Béénin » autrement dit « là-bas ». Là-bas où son destin devra s’accomplir, là-bas où son géniteur se trouve. La fortune de la vie lui fait rencontrer son père et l’infortune le lui arracha deux mois plus tard, son père décède. A cette infortune s’ajoute la lourde charge du fils aîné qui devra organiser les funérailles de son paternel. Depuis, il s’engage comme un soldat sur le front de la musique. Un engagement que n’apprécie pas le reste de sa famille, il est alors mis en marge de cette dernière. Mais c’est avec détermination que le jeune FLOBY est prêt à tout sacrifier pour accomplir son destin et trouver sa voie. »

Comme pour signifier que « tout est grâce dans la vie », le jeune artiste en herbe, fervent croyant ne s’est pas laisser décourager. Et aujourd’hui cela a porté des fruits. De « Mam Sore » en passant par « Wilgui Mam » , « Wend’n Mi » et « Be positif », l’artiste a pu se confirmer. Floby est un artiste aux univers changeants et infatigable, toujours à la recherche de nouvelles expériences musicales. Ses créations et compositions ont pour référence le mystère africain et il puise son inspiration des misères, peines et joies pour nous fredonner des chansons d’espoir et d’amour aux couleurs de la poésie moaga. Son style acoustique et afro rock est une fusion entre rythme du terroir moaga et les musiques du monde. Le Zénith de Strasbourg en France ou encore la salle Odyssée de la Maison de la Culture de Gatineau au Canada, en plus de quelques scènes américaines l’artiste tente l’aventure de l’internationale. Il faut noter au passage qu’en plus de tous ces mérites, il faut ajouter qu’on a ouï dire que Florent Belemyégré est un homme d’affaires propère qui s’est lancé depuis maintenant un bout de temps dans la production musicale, le management de boutique de prêt à porter, un Resto-Bar-maquis, et même l’immobilier.

En tous cas, pour le moment, ce qui est sans conteste, c’est un Floby devenu un véritable « bête de scène » qui en plus de ces succès, s’arrache des distinctions sur le pan national que sous régional.

Distinctions
•2007 : « Kundé de la révélation » et « meilleur artiste le plus joué en discothèque »
•Octobre 2009 : Tierce d’Or,
•Novembre 2009 : disque d’Or équivalent à 75 000 albums vendus un record national,
•Avril 2010 : Meilleur artiste de l’année distingué par la presse nationale,
•Décembre 2010 : Kundé de l’artiste le plus joué en discothèque et Kundé d’Or 2010 la plus haute distinction musicale de notre pays,
•24 Novembre 2013 lauréat de meilleur artiste d’inspiration traditionnelle de Stars de l’Intégration Culturelle Africaine au BENIN.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles