Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Fiscalité-Facture normalisée : Le Groupe HAGE et l’Hôtel Amiso passés au contrôle

La Direction Générale des Impôts (DGI) a lancé le lundi 18 septembre 2017 une campagne de contrôle de l’application effective de la facture normalisée par les entreprises à Ouagadougou et à Bobo Dioulasso. D’une durée de deux semaines environs 3500 entreprises seront soumises au contrôle.
Lancé en mars 2017, la facture normalisée a été initié afin de mieux sécuriser les facturations et de lutter contre la corruption et l’usage de faux. Six mois après son lancement officiel, la DGI a entrepris un premier contrôle. Le Directeur Général des Impôts Adama Bayala explique « Cette sortie c’est pour nous rassurer auprès des contribuables de l’application effective de la facture normalisée, qui a été instituée depuis le 1er mars 2017. Nous venons sur le terrain pour vérifier voir si les entreprises appliquent la facture normalisée. »
Au 30 août 2017, 2487 entreprises de Ouagadougou et de Bobo Dioulasso ont acheté les stickers de sécurisation des factures. Selon Monsieur Bayala, ce contrôle constitue le tout premier sur la facture normalisée. Il s’agit dans un premier temps de contrôler d’abord et continuer à sensibiliser. C’est également un contrôle pédagogique et pour rappeler au contribuable l’obligation d’apposé la facture avec un sticker sécurisé. La priorité ce n’est pas les sanctions mais nous espérons que nous ne n’auront pas à sanctionner a martelé le DG des impôts.
A Ouagadougou, la première entreprise qui reçoit la délégation, avec sa tête le DG des Impôts Adama Badolo, c’est le Groupe Hage. Après les entretiens et les salutations d’usages, la délégation s’est dirigée au niveau du service facturation du Groupe Hager. Là, après quelques questions des contrôleurs Monsieur Wangre Herman du Services facturation du Groupe, a déroulé à la délégation les détails et autres informations utiles du Groupe Hage en la matière.
« Depuis la date du communiqué relatif à au facture normalisée c’est-à-dire la date du 1er mars, que l’on a commencé à appliquer le sticker » a souligné Monsieur Wangré. En parlant du contrôle il ajoute que c’est une belle initiative qui permettra aux impôts de vérifier les services qui appliquent la facture normalisée. La facture normalisée est une bonne chose car elle permet de lutter contre la fraude a apprécié Monsieur Wangré. Le Directeur Général du Groupe Hage Dr. Elie Ellias a également apprécié l’initiative de contrôle des impôts à l’en croire cela va permettre d’accroître les fiscales des entreprises donc le développement économique du Burkina Faso.
Pour ce qui est des difficultés rencontrées, Monsieur Wangré a expliqué « Nous ne rencontrons pas de difficultés particulières. Ici les clients même exigent l’apposition du sticker sur les factures. Avant la facture normalisée il y des clients qui ‘avaient pas toutes les informations portant sur l’entreprise notamment le numéro IFU, numéro de compte, mais maintenant si. Au début il y a allé de long rang au niveau de l’achat du sticker mais cela était dus aux grèves maintenant, les stickers sont disponibles à tout moment. »
L’Hôtel Amiso a été la deuxième entreprise visitée. Ici aussi la facture normalisée est appliquée et mieux des agents ont bénéficié d’une formation à ce propos. Mme Nayssa Zaliahata, du service comptabilité de l’hôtel, a soumis les difficultés liées à facturation des petits montants. Toute chose sur laquelle la délégation de la DGI a promis approfondir la réflexion.
C’est pour améliorer les recettes, lutter contre l’usage du faux.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles