Connecte-toi avec nous

Finances

   |

FINANCES : Le Burkina Faso lance un emprunt obligataire de 75 milliards FCFA

Le présidium à la cérémonie de lancement

 

Le 10 avril 2019, un emprunt obligataire de 75 milliards de F CFA a été officiellement lancé par la direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique, dénommé « TPBF 6,50% 2019-2027 ». Il s’agit de la toute première opération de l’année 2019 mais la huitième opération du genre sur le marché financier régional.

Le Burkina Faso a procédé en 2002 à 134 émissions réparties comme suit 92 émissions de bons du Trésor, avec un taux moyen de couverture du montant mis en adjudication ; 35 émissions d’obligations du Trésor par adjudication avec le concours de la BCEAO pour un montant total de 872 746 milliards de FCFA mobilisé ; 7 émissions d’emprunts obligataires par appel public à l’épargne sur le marché financier sous régional. Le montant total mobilisé à travers ces différentes émissions est de 564 910 milliards de F CFA.
La présente émission tout comme les présentes, vise la mobilisation des ressources complémentaires au financement du budget de l’Etat. Elle s’insère dans le cadre de la loi de Finances gestion 2019.
75 milliards de CFA, le montant de l’opération, avec un nombre de titres de 7 500 000 obligations pour une durée 8 ans dont 2 ans de différé. La valeur nominale unitaire est de 10 000 F CFA, le prix de vente de l’obligation 10 000 F CFA, pour une périodicité de remboursement de façon semestrielle. La période de souscription s’étendra du 10 au 30 avril 2019.
Les avantages de l’opération sont de plusieurs ordres. Il y a entre autres l’exonération fiscale pour les résidents du Burkina Faso, l’inscription des titres de l’opération à la côte de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) ainsi que leur admission au refinancement de la BCEAO et les périodicités semestrielles de remboursement.

L’assistance a suivi avec intérêt la présentation

Cette émission sur le marché financier est non seulement une opportunité d’affaires, mais elle constitue également une occasion pour les hommes d’affaires et les responsables d’institutions, de contribuer au financement du développement socio-économique du Burkina Faso.
C’est une opportunité qu’offre le Trésor Public à travers cet emprunt obligataire. La directrice adjointe du Trésor public Aminata Ouédraogo/ Semdé a invité toutes les personnes physiques et morales, les investisseurs institutionnels régionaux et internationaux, à souscrire cette opération pour le financement du développement du Burkina Faso.
La Société de Gestion et d’Intermédiation (SGI) Coris Bourse est le chef de file des SGI pour le compte du présent emprunt. En plus de la tenue de comptes et la conservation de titres, l’achat et la vente d’actions/obligations de sociétés ou d’Etat, l’ingénierie financière, Coris Bourse regorge d’autres services dont la formation, les conseils en investissements financiers ainsi que la structuration d’opérations financières.

Sombéwendin Micheline Nanéma
Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
 

 

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles