Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Financement des PME/PMI : Une rencontre d’informations et de sensibilisation sur le dispositif de soutien de l’UEMOA

Le dispositif expliqué aux participants

Considérées comme des créatrices d’emplois et de richesses au Burkina Faso, les PME/PMI (Petites et Moyennes Entreprises/Petites et Moyennes Industries) peinent toujours à accéder au financement. Selon le Directeur de l’agence principale de la BCEAO (Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest), Adama Sankara, cela s’explique par le fait que les banques accusent à tort ou à raison les PME de ne pas avoir des projets bancables.

Le dispositif de soutien au financement des PME/PMI dans les Etats membres de l’UEMOA (Union Economique Monétaire Ouest Africaine) vient donc apporter une réponse à la problématique de l’accès des PME/PMI au financement bancaire, à travers les incitations offertes par la Banque Centrale aux établissements de crédit et une meilleure organisation de l’accompagnement de ces entreprises.

« C’est aussi aider les PME à avoir des dossiers plus crédibles et aider à la gestion de ces entreprises en produisant un certain nombre d’informations financières au profit des banques pour rassurer l’ensemble des acteurs que les crédits contractés sont utilisés à bon escient », explique le Président du comité d’identification et de sélection des structures d’encadrement, Sylvanuste Traoré, par ailleurs, Directeur du développement industriel du Ministère du commerce.

 

Le Président du comité d’identification et de sélection des structures d’encadrement, Sylvanus Traoré,

Le dispositif a en effet pour objectif, de créer une masse critique de petites et moyennes entreprises performantes, en vue d’augmenter la contribution de cette catégorie d’entreprises à la création de richesses et à la lutte contre le chômage. Il s’applique aux entreprises autonomes, productrices de biens et/ou services marchands immatriculées au registre du commerce, dont le chiffre d’affaires hors taxes annuel n’excède pas un milliard de F CFA qui se conforment à l’obligation légale de produire des états selon le dispositif en vigueur.

La BCEAO veut répondre aux problèmes de financement des pme/pmi 

Pour être éligible au dispositif, en sus d’être inscrite au RCCM et de tenir une comptabilité selon les dispositions du SYCOHADA, une PME/PMI doit avoir, le cas échéant, libéré son capital social à hauteur du minimum requis par les dispositions légales en vigueur.

Par ailleurs, l’Etat a pour rôle de faciliter l’accès des PME/PMI à la commande publique, en adoptant un texte qui définit un pourcentage des marchés publics à réserver à ces entreprises, d’adopter un cadre légal à favoriser le développement de bourses de sous-traitance, de mettre en place un point focal et un dispositif d’appui aux PME/PMI et à homologuer les tarifs des prestations fournies par les structures publiques.

Les structures d’appui et d’encadrement des PME/PMI auront à accompagner des entreprises à satisfaire aux conditions d’éligibilité ainsi qu’au suivi des entreprises qui bénéficieront de financements.

Quant à la Banque Centrale, elle devra prendre entre autres des mesures d’incitation, par la réduction des risques attachés au financement des PME/PMI et aux établissements à crédit,  de sélectionner et de financer les PME/PMI.

La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a mis en place le dispositif de soutien au financement  des PME/PMI dans l’Union Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) dénommé « Dispositif PME » ou « Dispositif » qui a été adopté par le Conseil des Ministres, le 29 septembre 2015, par décision N 29/CM/UEMOA, en exécution du Plan d’action du Rapport du Haut comité Ad ’hoc sur le financement des économies de l’UEMOA.

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles