Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Financement de projets : Penser crowdfunding !

Il existe plusieurs techniques de mobilisation de ressources. Zoom aujourd’hui sur le crowdfunding encore appelé également financement participatif. Il fait son petit bonhomme de chemin au Burkina Faso.

Le crowdfunding est une technique de financement de projets utilisant internet comme canal de mise en relation entre les porteurs de projet et les personnes souhaitant investir dans ces projets. Elle se repend aujourd’hui en raison de sa simplicité de fonctionnement et des difficultés que rencontrent certains créateurs à trouver des financements. Le crowdfunding répose sur 02 principaux acteurs : l’épargnant qui souhaite investir un peu d’argent dans un projet « coup de coeur » et le porteur d’un projet qui ne possède pas les fonds nécessaires au démarrage de son activité et ne souhaite pas faire appel au crédit bancaire.
L’un et l’autre se rencontrent sur internet via une plateforme dédiée. Les projets sont présentés par leurs porteurs et les épargnants choisissent de financer celui (ou ceux) qui leur plaisent à hauteur de ce qu’ils souhaitent investir. Les fonds apportés peuvent être alloués sous 4 formes différentes :
Le don : Une personne physique ou morale donne une somme sans rien attendre en retour. Généralement cette catégorie de financement est propre aux actes associatifs ainsi qu’aux projets personnels.
La récompense : Une personne physique ou morale donne une somme en échange d’une récompense. Le porteur de projet a deux façons de présenter les récompenses, il peut recourir au pré-achat, c’est à dire qu’il faudra qu’un certain nombre de personnes achète le produit ou le service pour que ces derniers soient créés. Exemple : un musicien a besoin de vendre un certain nombre d’albums pour pouvoir financer l’enregistrement dudit album. En échange, les contributeurs recevront l’album. La deuxième façon que peuvent prendre les récompenses c’est de donner en échange d’un financement, un cadeau, comme la photo du projet terminé, un t-shirt promotionnel.
Le prêt : une personne physique prête une somme afin de financer un projet. La somme prêtée doit être rendue avec ou sans intérêts, c’est au porteur de projet d’en décider.
La participation au capital : Une personne physique ou morale (une entreprise) accepte d’investir dans un projet à condition d’acquérir des parts dans l’entreprise financée directement ou indirectement.

Une belle opportunité de mobilisation de ressources

Au Burkina Faso, la maison de l’entreprise est engagée dans la promotion du crowdfunding. En mars 2015, avec l’appui de l’ambassade des Etats-Unis et de la Chambre de commerce et d’industrie, elle a organisé des séminaires sur cette technique de mobilisation des ressources à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso.
En février 2014, par le biais du crowfunding, Kahitouo Hien et l’institut 2IE, qui l’a formé et qui l’accompagne dans son projet (FasoPro), ont réussi à lever 10 000 euros (6,5 millions de FCFA) en moins d’un mois, pour lancer des produits à base de chenilles de karité en vue de lutter contre la malnutrition au Burkina Faso. L’opération de financement participatif est passée par le site KissKissBankBank. De nombreux artistes burkinabè comme Sana Bob passent également par ce site pour faire la promotion de leur album et lever des fonds pour des projets spécifiques.
A l’ère du web 2.0, le crowfunding est une belle opportunité de mobilisation de ressources lorsque l’on sait que 85% des porteurs de projets burkinabè font appel à une épargne personnelle ou au soutien de relations proches.

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles