Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Finance Islamique : Bientôt un Séminaire et un Forum sur le concept au Burkina

Le consortium COGENT International, What You Need, Institut Supérieur des Technologies (IST) et l’Association pour le Développement de la Finance Islamique au Burkina Faso (ADEFI-BF) a animé une conférence de presse le mardi 29 novembre 2016 dans l’enceinte du Cabinet COGENT International à Ouaga 2000. Ordre du jour, échangé avec les professionnels des médias sur la tenue prochaine du 4ème séminaire international de formation et le 1er Forum du Burkina Faso sur les concepts de la finance islamique.

La finance islamique est aujourd’hui l’une des premières alternatives de financement de projets, programmes et entreprises privées déjà très bien préférées par les grandes économies. Depuis une décennie, le concept observe une croissance de plus de 16% par an. En Afrique francophone, la Côte d’Ivoire ainsi que le Sénégal sont les pionniers en la matière à travers le financement de grands programmes pays. Au Burkina Faso, le concept est encore embryonnaire.
Les avantages de la finance islamique sont formidables. En tous cas , c’est l’avis du consortium qui, a décidé d’organiser le 4ème séminaire international sur la finance islamique qui se tiendra du 14 au 16 décembre 2016 à Ouaga et le 1er forum sur la finance islamique au Burkina Faso du 26 au 27 janvier 2017 à Ouaga.
A en croire le Comité d’organisation présidé par l’ancien Vice-Gouverneur de la BECEAO, Damo Barro, l’ambition de ces initiatives est de présenter et saisir les opportunités du marché de la finance islamique ainsi que les perspectives offertes. Le thème central des deux activités est : « Finance islamique, mécanisme alternatif et innovant pour la relance économique du Burkina Faso.»
Les conférenciers ont annoncé au moins deux cent (200) participants attendus pour chaque rencontre. Ils espèrent du même coup mobiliser les décideurs politiques, les partenaires techniques et financiers, les acteurs de la banque et de la finance, etc.

A termes, il s’agit de faire du Burkina Faso une référence en matière de finance islamique. Le Directeur de l’IST, Issa Compaoré lui a précisé que la finance Islamique n’a rien à voir avec un quelconque financement du « terrorisme » ou de « l’islamisme ». Au contraire, la Finance Islamique a divers avantages dont la transparence dans la gestion, le partage de pertes, la non prise en compte de la date de valeur, l’aspect participatif du concept, etc.
Le Président de l’ADEFI-BF membre du comité d’organisation, Yacouba Belemviré a souligné que la finance islamique ne s’adresse pas qu’aux musulmans. Tous ceux qui s’y intéressent sont invités donc à s’inscrire au séminaire ou au forum pour mieux s’imprégner du concept qui a déjà fait ces preuves dans d’autres contrées.

Balguissa Sawadogo
ecodufaso.com / ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles