Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Filière coton : Un réseau de journalistes pour accompagner la production

Le Réseau africain des journalistes et communicateurs de la filière coton (RAJ-FC) veut apporter sa contribution au développement du coton au Burkina. Créé le mois dernier, Il a été présenté aux hommes de médias, au cours d’une conférence de presse animée le 17 octobre au siège de l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPCB) à Ouagadougou.

RAJFC 2

… communicateurs entendent apporter leur contribution au développement du coton

Les journalistes et communicateurs veulent participer activement au développement de la filière coton au Burkina. Pour y parvenir, ils se sont mis en réseau. Ce réseau dénommé Réseau africain des journalistes et communicateurs de la filière coton (RAJ-FC), a été présenté le 17 octobre dernier, au cours d’une conférence de presse. Comme activité, le réseau mènera des campagnes de sensibilisation dans le but de cultiver un engagement des producteurs du coton. « Cultiver chez les cotonculteurs un engagement sans faille dans le renforcement des capacités de productions, sensibiliser davantage les producteurs et les gouvernants sur les enjeux du coton organique génétiquement modifié (OGM) et coton bio et contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de travail du coton, sont des quelques actions que mèneront le RAJ-FC pour l’atteinte de ses objectifs », a confié le coordonnateur du réseau, Gérard Coulibaly.

RAJFC 3

Le coordonnateur du RAJ-FC, Gérard Coulibaly a donné l’objectif de la création du réseau

Le RAJ-FC est créé, selon son coordonateur, dans l’optique d’apporter sa contribution à la politique qualité des faitières ainsi qu’aux efforts consentis par le gouvernement burkinabè en matière d’agro-business. L’action du RAJ-FC, a-t-il poursuivi, consistera à effectuer des missions de terrain au niveau des producteurs à la base, et, aller au contact des groupements de producteurs coton afin de partager avec eux les difficultés auxquelles ils sont confrontés . A noter que le réseau bénéficie déjà du soutien des acteurs de la filière coton au Burkina. C’est d’ailleurs à ce titre que la représentante de la société burkinabè des fibres et textiles à Ouagadougou, Hélène Traoré/Sanou présente à cette conférence a félicité et encouragé le réseau. Réseau africain des journalistes et communicateurs de la filière coton est dirigés par un bureau exécutif de 10 membres et soutenu par des bureaux locaux dans les différents pays membres. Le RAJ-FC existe légalement avec un récépissé délivré par l’administration burkinabè.

Mounbarak SILGA
Ecodufaso/groupe ecodafrik

 

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles