Connecte-toi avec nous

Développement

   |

FIJEL 2015 : Former une centaine de jeunes en leadership politique

Le 14 novembre 2015, en partenariat avec Eau Vive Internationale et l’institut supérieur de management d’innovation et de communication (ISMIC), le Groupe d’Etudes et de recherches en sciences et techniques de l’information et de la communication (GERSTIC) organise la première édition du forum innovation jeunesse et leadership (FIJEL). Thème : « Jeunesse et leadership politique au Burkina Faso ». Plus de 100 jeunes sont attendus à ce forum dont les travaux se dérouleront ce samedi à partir de 8h au conseil régional du centre.

Le GERSTIC commence par faire un constat. Au Burkina Faso, sur une population de près de 18 millions d’habitants, plus de 70% a moins de 35 ans. C’est dire que cette population se caractérise par sa jeunesse. Dans le contexte de mondialisation économique, sociale et politique, cette frange constitue une ressource précieuse pour le pays. En effet, les jeunes contribuent au développement du pays en tant qu’innovateurs, entrepreneurs, consommateurs, citoyens et membres actifs de la société. Les jeunes se caractérisent également par leur esprit créatif, leur dynamisme et leur enthousiasme.
Malgré cette importance numérique, les jeunes, s’ils sont souvent impliqués dans des processus informels, politiquement pertinents, tels que l’activisme ou l’engagement civique, ils ne sont pas formellement bien représentés dans les institutions politiques nationales telles le parlement et beaucoup d’entre eux ne participent pas aux élections. Cela peut avoir un impact sur la qualité de la gouvernance démocratique. Les jeunes sont parfois aux devants des actions politiques comme l’ont démontrés les soulèvements populaires dans les pays arabes en 2011, l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, la résistance au coup d’état du conseil national pour la démocratie (CND) du 17 septembre 2015 au Burkina Faso. Les jeunes doivent donc avoir voix au chapitre.

Les jeunes comme acteurs du changement

Justement dans un pays en transition comme le Burkina Faso, le GERSTIC estime que de nouvelles idées et un nouveau leadership peuvent aider à surmonter les pratiques autoritaires. L’insurrection ayant été majoritairement le fait de jeunes, une grande frustration pourrait se développer si les jeunes ne sont pas inclus dans les nouvelles prises de décisions formelles. Cela peut déstabiliser la démocratisation et accélérer les dynamiques de conflits. La participation politique des jeunes s’avère plus que jamais importante car leur avenir immédiat en dépend grandement.
Au moment où le Burkina Faso s’apprête à vivre ses élections de sortie de transition le 29 novembre 2015, il apparaît impérieux aux yeux du GERSTIC, de renforcer les capacités des jeunes afin qu’ils puissent bien s’approprier les enjeux de ces élections, être à mesure de donner de la voix et influencer les décideurs politiques et enfin être de véritables forces de changement par un engagement et un leadership politique conséquent et affirmé. C’est pour cette raison que la 1ere édition du Forum Innovation Jeunesse et leadership (FIJEL) est placée sous le thème : « Jeunesse et leadership politique au Burkina Faso ». A en croire les initiateurs, le FIJEL est conçu pour être une véritable académie de formation technique et opérationnelle des jeunes dans les divers domaines du leadership.

Une tribune démocratique sur les défis de la gouvernance poste transition

Le forum repose sur une vision qui place l’innovation et le leadership au cœur des actions de la jeunesse. C’est cette orientation qui justifie la vision : « FIJEL : Innovation et leadership pour une jeunesse compétente ! » L’objectif global de l’édition 2015 est de contribuer au renforcement de la démocratie au Burkina Faso par l’amélioration du leadership politique des jeunes. De façon spécifique, il s’agira de renforcer les capacités des jeunes en matière de leadership politique, d’inciter les jeunes à participer aux élections de 2015 et de 2016, d’interpeller les acteurs politiques pour l’adoption de programmes politiques reflétant réellement les aspirations des jeunes. Pour relever ces défis, 04 communications sont prévues sur les thèmes suivants :
• Leadership politique : concepts, enjeux et défis pour la jeunesse burkinabè
• Rôle des jeunes et des mouvements citoyens dans la résistance au coup d’état du 17 septembre 2015 au Burkina Faso
• Communication politique au Burkina Faso : pathologies et thérapie
• Jeunesse et leadership en milieu estudiantin
Une « tribune démocratique » sous forme d’échanges directs permettra par la suite aux jeunes de partager leurs expériences en matière de leadership et d’identifier les défis démocratiques du Burkina Faso post transition. Le FIJEL 2015 sera aussi marqué par une exposition d’œuvres publiées par les éditions le GERSTIC. L’ouvrage « Communication politique et imputabilité : les travers qui ont engendré l’insurrection au Burkina Faso » sera notamment présenté aux participants. A travers ses multiples actions, le GERSTIC est résolument engagé pour le renforcement de la démocratie au Burkina Faso.

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles