Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Fête de Tabaski 2017 : A Ouaga, les préparatifs vont bon train malgré la crainte d’insécurité

La communauté musulmane célèbrera le vendredi 01 septembre 2017 l’Aïd-el-Kébir ou « la fête du mouton ». A Ouagadougou, et plus précisément dans la zone Patte d’Oie et Ouaga 2000, à la veille de cette grande fête musulmane les préparatifs vont bon train entre joie et crainte pour l’insécurité.
 
Le mercredi 30 août 2017 à 19h, soit exactement à un jour de la Tabaski, c’est l’affluence à l’Alimentation Bon Samaritain de Ouaga 2000. Le parking auto et Motos était inondé d’engins entrainant du même coup un bouchon à l’entrée principale du centre. A l’intérieur, même ambiance, de longs rangs au niveau des caissières.
communauté-musulmane-2
Madame Farida Ouédraogo emballage jaune bien garni en mains, confie «  Comme vous le constatez la fête se prépare bien. Je suis venue faire des achats. Notamment la mayonnaise, papier aluminium, et des petits pois pour la salade et des verres jetables. J’ai prévu faire la salade, le couscous avec quelques brochettes également ainsi que des crêpes le jour de la fête. »
Même appréciation chez Monsieur Ismael Ouédraogo. Selon lui, la fête de Tabaski c’est une Sunnah du Prophète (SAW). C’est perpétuer l’œuvre d’Abraham et c’est un moment d’adoration. Pour lui, la fête se prépare bien étant donné qu’elle coïncide avec le début du mois lunaire. Nous avons commencé à la préparer depuis maintenant trois jours explique-t-il. Heureusement comme elle coïncide avec la fin du mois, on a un peu de revenus qui va nous permettre de bien fêter précise-t-il. L’idéal c’est de le faire trois ou quatre jours avant sinon l’avant dernier jour c’est très difficile. Il y a trop d’embouteillage a-t-il poursuivi.
1-Alfred Kayambo, gérant de kiosque-restau
Le gestionnaire du parking Monsieur Ouédraogo, lui se frotte les doigts. Il estime en effet avoir parquer plus de trois cent motos et voitures depuis le matin a raison de 100 Fcfa à 500 FCFA selon la générosité des clients. A Marina Market Patte d’Oie l‘ambiance est moins affluente. Madame Belem, sourire aux lèvres, explique timidement que les préparatifs vont bon train malgré qu’il n’y a pas beaucoup d’argent. Elle a prévu un budget de 200 mille FCFA sans le mouton et ni la boisson pour la fête. Et au menu elle prévoit de la crudité, du gratin, des mini pizzas, du couscous au gras et du riz gras a-t-elle souligné. Non loin de là, celle qu’on appelle Adja crie au mécontentement. A ces dires, avec l’insécurité qui règne à Ouagadougou elle ne voit aucunement la fête. C’est pourquoi Adja souhaite d’abord la paix et la sécurité d’abord pour le Burkina. Monsieur Ismael Ouédraogo quant à lui, invite les fidèles musulmans à fêter dans la modération dans le partage et la cohésion.
 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles