Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Exportation du sésame burkinabè

Les acteurs de la filière se forment pour mieux affronter le marché international

Le ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat à travers l’agence pour la promotion des exportations du Burkina (APEX-Burkina) et la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso en relation avec l’association nationale des commerçants et exportateurs de sésame du Burkina Faso a organisé un atelier de formation sur la filière sésame les 19 et 20 octobre à Koudougou. La formation était basée sur la recherche et l’analyse des marchés d’exportation du sésame et a été rendue possible grâce au soutien financier du programme de développement de l’agriculture (PDA) de la coopération germano-burkinabè.

En initiant cette formation au profit des exportateurs du sésame du Burkina, les organisateurs se sont fixés pour objectif principal de renforcer le professionnalisme des entreprises dans l’exportation du sésame pour leur présence durable sur le marché international du sésame. En effet, c’est en relation avec l’association nationale des commerçants et exportateurs de sésame du Burkina Faso(ANACESB) et ce, conformément au plan de travail 2015 du projet sésame MICA/GIZ que la session de formation a été initiée. Pendant deux jours, la vingtaine de participants, tous des acteurs de premiers rang en matière d’exportation du sésame, venus de toutes les régions du Burkina ont bénéficié des rudiments nécessaires sur l’analyse des marchés d’exportation du sésame. Et ceci à travers cinq modules de formation que sont la définition et tendances du commerce mondial du sésame ; l’identification des marchés attractifs du sésame ; la compréhension du marche ciblé ; l’identification des moyens d’accès au marche du sésame et enfin les formalités a l’exportation des produits burkinabé. A travers ces modules, l’accent a été mis sur le renforcement des capacités des exportateurs du sésame à développer des rapports de profils de marchés sur les opportunités du produit dans un marché d’exportation spécifique.

Au cours des travaux de l’atelier, il a été question principalement de la définition et le positionnement du sésame, fournissant un aperçu du marché mondial, et sur l’analyse des performances et des capacités d’offre du Burkina Faso ainsi que la sélection et la description de marchés cibles. Durant les deux jours de travaux, les participants ont développé eux-mêmes un exemple de profil de marchés et ont acquit une expérience pratique. Aussi, les organisateurs estiment qu’ils sont dès lors en mesures de produire eux même la documentation de recherche sur les opportunités et la faisabilité d’exporter un produit particulier vers un marché cible. En effet, un des objectifs de l’atelier sur la recherche et l’analyse de marchés vise à renforcer les capacités des exportateurs du sésame sur la méthode et les outils pour élaborer des profils de marché. Ces derniers sont des rapports concis relatifs aux produits d’exportation et incluent les éléments d’information commerciale nécessaires pour pénétrer efficacement un marché : les tendances commerciales, les évolutions des marchés, les barrières tarifaires et non-tarifaires, les règlements, les prix, le conditionnement et d’autres caractéristiques de marché. Au terme des travaux, les participants sont désormais en mesure de préparer des présentations/rapports pour illustrer les possibilités de pénétrer un marché-cible.
Repartie en deux parties, la première partie de la formation a permis de fournir aux participants un plan de réflexion stratégique sur la demande d’un produit d’exportation dans un marché ciblé. L’objectif est d’amener les participants à placer leurs produits d’exportation dans l’esprit des clients, et d’analyser les options pour personnaliser leurs produits en fonction de la demande internationale. Cette partie de la formation se concentre également sur la manière d’identifier les pays clients les plus prometteurs à travers une analyse approfondie du marché. La deuxième partie de la formation a permis de définir les caractéristiques du marché choisi, et transforme les analyses développées dans la première partie en données simples directement utilisables par les entreprises.

Le formateur principal de l’atelier M. Evariste Niamba indique qu’à travers cette formation, l’idée est de renforcer les capacités des exportateurs pour leurs permettre d’élaborer un profil de marché international.

Le formateur principal de l’atelier M. Evariste Niamba indique qu’à travers cette formation, l’idée est de renforcer les capacités des exportateurs pour leurs permettre d’élaborer un profil de marché international.

Selon le formateur principal M. Evariste Niamba de l’agence pour la promotion des exportations, à travers cette formation l’idée est de renforcer les capacités des exportateurs pour leurs permettre d’élaborer un profil de marché pour être plus attractif sur un marché bien déterminé. Ce que nous voulons inculquer comme performance aux participants soutient-il, c’est de leur permettre eux même d’élaborer au lieu de compter sur quelqu’un d’autre pour attaquer un marché. Nous partirons donc par l’identification du produit d’abord en essayant de leur montrer que c’est à partir d’un code SH, un code international et revenir sur la performance de l’exportation du Burkina, notre capacité d’exporter le sésame.

Niamba et

Selon M. Djibril Boundi de l’APEX-Burkina, l’objectif est de permettre aux exportateurs d’engranger beaucoup de marché au niveau international.

Quant à M. Djibril Boundi, point focal sésame à l’agence pour la promotion des exportations du Burkina (APEX-Burkina), le projet sésame s’inscrit dans le cadre d’un projet de renforcement des capacités productives et commerciales des acteurs de la filière sésame au Burkina Faso. Son objectif c’est de permettre aux exportateurs d’engranger beaucoup de marché au niveau international. Et pour se faire, il est nécessaire de donner des outils aux acteurs économiques qui œuvrent dans le domaine du sésame pour qu’ils puissent aborder le marché international d’où la tenue de cette formation.

François KABORE
Aib/Koudougou

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles