Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

Exploitation minière: Les travaux de construction de la mine d’or de Boungou (Est) lancés

La Société d’exploitation minière de l’Afrique de l’Ouest (SEMAFO) a officiellement lancé, le vendredi 31 mars 2017, les travaux de construction de la mine d’or de Boungou, dans la province de la Tapoa, région de l’Est du Burkina Faso. La première once attendue en 2018.
 
 
Le nombre de mines d’or en exploitation au Burkina Faso va très bientôt passer à dix. Les travaux de construction de la dixième mine viennent d’être lancés. Il s’agit de la mine d’or de Boungou. Elle est située dans la province de la Tapoa, dans la région de l’Est. Le lancement des travaux de construction de ladite (première dans la région de l’Est) a eu lieu le vendredi 31 mars 2017. Le premier lingot d’or est attendu pour 2018.
La mine d’or de Boungou appartient à la Société d’exploitation minière de l’Afrique de l’Ouest (SEMAFO). «Nous croyons tellement au potentiel du Burkina Faso qu’en 2015, notre société a racheté la société Orbis qui avait mis en évidence le gisement de Boungou », a déclaré Benoit Desormeaux, président et chef de la direction de SEMAFO Inc.
C’est le ministre burkinabè des Mines et des Carrières, Oumarou Idani qui a donné le coup d’envoi officiel des travaux de construction de la mine. Celui-ci a invité les responsables de la société à avoir une communication permanente avec toutes les communautés et les autorités locales. Toute chose qui, de son avis, devrait permettre à la société minière de vivre en symbiose avec les populations. Et le ministre de relever que SEMAFO a «déjà expérimenté avec succès» cette vie en harmonie avec les communautés à la mine de Mana, dans la région de la Boucle du Mouhoun.
 
Selon l’étude de faisabilité réalisée, le gisement contiendrait 9 600 000 tonnes de minerai et une teneur de 4,5 grammes d’or par tonne. Les estimations de réserve d’or se chiffrent à 39 tonnes. Le coût des travaux de construction est estimé à 131 milliards 640 millions de F CFA. «Le montant du financement est déjà en place», a assuré Benoit Desormeaux.
La mine d’or de Boungou va également générer 735 emplois directs et 476 emplois indirects. Le total des retombées économiques est estimé à 522 milliards de francs CFA.
Le Burkina Faso se classe au 4e rang des pays producteurs d’or en Afrique, après l’Afrique du Sud, le Ghana et le Mali. Depuis quelques années, l’or est devenu le premier produit d’exportation du pays. De 2008 à 2015, le secteur minier a apporté plus de 916 milliards de FCFA de contribution directe au budget de l’Etat burkinabè.

Alfred KANON

ecodufaso.com / ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles