Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Eximbank Chine Installation prochaine au Cameroun

L’information a filtré à l’occasion de la visite officielle du ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, au Cameroun.

La coopération économique entre le Cameroun et la Chine pourrait franchir un nouveau palier, avec l’ouverture attendue au Cameroun, d’une filiale de la Banque chinoise d’import-export (Exim Bank), l’institution financière publique qui fait office de bras séculier des investissements chinois à l’étranger. Le projet, qui avait déjà été évoqué en juillet 2011, au cours d’une audience accordée au PDG d’Exim Bank of China par le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, à l’occasion de sa visite d’Etat en Chine, est revenue lors des entretiens qu’une délégation chinoise, conduite par le ministre des Affaires étrangères Wang Yi, a eus avec les autorités camerounaises, le 13 janvier 2015. La matérialisation de ce projet pourrait intervenir probablement d’ici la fin de l’année, ce qui devrait permettre à la Chine, de renforcer son leadership, comme principal bailleur de fonds bilatéral du Cameroun. Selon la Caisse autonome d’amortissement (CAA), le gestionnaire de la dette publique du Cameroun, depuis 2011, Exim Bank of China est devenu le principal pourvoyeur des fonds du pays. Ces derniers temps, la banque chinoise a injecté 536 milliards de f CFA pour la réalisation de différentes infrastructures au Cameroun, dans les domaines aussi variés que l’énergie, les routes, les télécommunications, les transports, très loin par exemple de l’Agence française de développement (AFD) qui n’y a injecté que 105 milliards de f CFA.

Par ailleurs, cette institution financière de l’Empire du Milieu a financé la plupart des grands projets d’infrastructures en cours de réalisation dans le pays, dont entre autres, le barrage de Memve’ele pour 280 milliards de f CFA, le port en eaux profondes de Kribi, à hauteur de 218 milliards f CFA, l’autoroute Yaoundé-Douala pour une enveloppe de 241 milliards f CFA, l’installation de la fibre optique pour 72 milliards de f CFA, l’adduction d’eau potable de la ville de Douala, à plus de 60 milliards de f CFA, le projet e-post destiné à interconnecter tous les bureaux de poste du pays, à hauteur de 32 milliards francs CFA. Selon de fiables informations, Exim Bank of China devrait, entre autres projets, également participer au financement de la construction d’infrastructures sportives au Cameroun, dans le cadre de la préparation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football que le pays abritera en 2019. Des financements qui viennent en appui à la réalisation du programme d’infrastructures du Cameroun qui prévoit de doter les 10 régions du pays d’un stade de football et des palais de sports modernes pour les villes de Yaoundé et Douala. Dans ce sillage, la banque chinoise sera partie prenante dans la construction du second terminal à conteneurs du port en eaux profondes de Kribi, qui s’étendra sur 700 mètres de quais, contre 350 mètres pour le premier.

Par Achille Mbog Pibasso, Rédacteur en chef
lesafriques.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles