Connecte-toi avec nous

brvm

   |

Evolution hebdomadaire à la BRVM du 13 au 17 Octobre 2014.

Synthèse d’analyse boursière :
Sur la même tendance que les 5 premières bourses africaines, la BRVM perd 3% de sa capitalisation boursière sur la semaine, passant de 6 198 milliards FCFA à 6 013 milliards FCFA. L’indice BRVM10 et l’indice BRVM Composite perdent respectivement 3,57% et 2,8% de leur valeur pour terminer la semaine à 261,50 et 247,41. La contreperformance relativement importante enregistrée au cours de la semaine à la BRVM est consécutive à celle aussi constatée sur l’ensemble des secteurs d’activité. En effet, sur les 36 sociétés cotées et en activité sur le marché, seules 7 terminent la semaine avec des performances positives. La chute du titre SONATEL (- 3,41%) du fait de son poids important sur l’ensemble du marché, explique en partie la contreperformance de la Bourse. D’autant plus que le titre a concentré plus de 31% des transactions en valeur du marché sur la semaine. La société SAPH suite à l’annonce de ses chiffres semestriels signe la contreperformance la plus importante du marché avec – 11,33% et tire fortement l’indice BRM – Agriculture vers le bas (l’indice sectoriel évoluant de – 4,52%). En effet, le titre, perd 9% de sa valeur passant de 16 467 FCFA à 14 985 FCFA entre Jeudi et Vendredi, réaction à une performance très mauvaise. Le secteur industriel et le Secteur des services publics terminent eux aussi la semaine sur une contreperformance, avec des indices respectivement en baisse de 3,36% et 3,34%. Les indices sectoriels se présentent comme suit :

Secteur BRVM – INDUSTRIE BRVM – SERVICES PUBLICS BRVM – FINANCES BRVM – TRANSPORT BRVM – AGRICULTURE BRVM – DISTRIBUTION BRVM – AUTRES SECTEURS
Début de semaine 165,61 685,69 97,08 988,72 239,61 273,23 246,91
Fin de semaine 160,04 662,81 94,23 988,72 228,78 273,38 246,91
Variation en % -3,36% -3,34% -2,94% 0,00% -4,52% 0,05% 0,00%

 
Principales informations du Marché :
BOA Sénégal prépare son introduction en bourse.
Le Groupe BOA se distingue une fois de plus par sa volonté de faire de la BRVM un outil majeur de financement de son activité. Après BOA Bénin, BOA Niger, BOA Côte d’Ivoire et BOA Burkina c’est le tour de BOA Sénégal de faire son introduction en bourse. Cette fois ci, le nombre d’actions en vente est de 200 000 pour un prix unitaire de 30 000 FCFA. Avec une croissance annuelle moyenne de 23% du résultat net sur les 5 dernières années et un taux de distribution de dividende d’environ 64,5%, on peut dire que les indicateurs sont plutôt rassurants. Cela reste un bon investissement car les autres filiales du Groupe cotent plus de 60 000 FCFA à l’image de BOA Burkina qui côte à 90 000 FCFA actuellement à la BRVM.
8% de baisse du chiffre d’affaires de Bolloré AfricaLogistics et -38% pour le résultat net !
Premier semestre pas très rassurant pour Bolloré AfricaLogistics, en effet on observe un ralentissement des activités avec une baisse de 8% en comparaison à la même période en 2013. Le résultat d’exploitation a lui simplement plongé de 74% entrainant une baisse du résultat net de 38%. Les changements à la tête de la Direction de BOLLORE opérés en septembre laissent supposer une nouvelle réorganisation afin de rattraper cette baisse de l’activité le plus rapidement. Le secteur de la logistique est un des secteurs qui se porte bien en Côte d’Ivoire et dans la sous-région. Les fort taux de croissance des économies de l’UEMOA et la naissance d’une classe moyenne stimulent les échanges commerciaux avec le reste du monde, tant sur le plan des exportations que des importations. De plus le développement des activités minières favorise également le développement de ce secteur. Une réorganisation stratégique devrait permettre à Bollore AfricaLogistics, de redorer son blason. L’action Bolloré a pris +25,6% sur l’année 2014, au 1er janvier elle cotait 160 000 FCFA contre 201 000 FCFA à la dernière séance de cotation.
Toujours la plongée pour SAPH, 135% de baisse du résultat net au premier semestre 2014
La Société Africaine de Plantation d’Hévéa (SAPH) a clôturé le premier semestre avec des résultats mitigés. Le chiffre d’affaires de la société au 31 juin 2014 était de 51 708 206 000 FCFA contre 83 963 191 000 FCFA en juin 2013 soit une baisse de 38%. Le résultat des activités ordinaires à lui plongé de -124% impactant directement le résultat net de -135%. La baisse du cours du caoutchouc sur le marché international est la principale cause de la baisse de SAPH étant donné que son activité repose principalement sur l’exportation de caoutchouc. Le cours du caoutchouc à l’international a enregistré une baisse de 27% sur le 1er semestre 2014. Il est encore trop tôt pour ressentir l’effet de la levée de la taxe de 5% sur les sociétés agricoles. En outre, structurellement la SAPH dispose toujours de surfaces exploitables qui lui permettront de reprendre de la valeur une fois que la crise sur le caoutchouc sera passée.
Palmarès des plus fortes hausses de la semaine.
Au titre des plus fortes hausses de la semaine, on retient l’action de la Société Générale Côte d’ivoire (SGBCI) qui à clôturé la semaine en hausse de 3,26%. La valeur de l’action est passée de 92 000 FCFA au 13/10/14 à 95 000 FCFA au 17/10/14.
L’action Total Côte d’ivoire a également pris de la valeur, elle est passée de 158 000 FCFA en début de semaine à 160 000 FCFA en fin de semaine.

DIOP Mamadou Médoune / CORIS BOURSE
pour Les Echos du Faso

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles