Connecte-toi avec nous

brvm

   |

Evolution hebdomadaire à la BRVM du 03 au 07 Novembre 2014.

Synthèse d’analyse boursière :
La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) qui est dans une phase baissière de son cycle termine la semaine dominée par une prudence des investisseurs. L’indice BRVM 10 est passé de 255,03 points en début de semaine pour se trouver à 253,87 points en fin de semaine soit une baisse de 0,45% et le BRVM COMPOSITE est lui passé de 237,81 points à 234,41 points en glissement hebdomadaire de 1.43%. La capitalisation du marché est passée de 5799,9 à 5697,139 milliards F CFA. Cette baisse est consécutive à celle des cours de grosses capitalisations du marché à savoir SONATEL (-1,14%) l’ONATEL (-1,86%) SOLIBRA (-20,22%) et BOLLORE (-29,38%). Par ailleurs, cette phase de baisse traduit le dynamisme du marché qui, avec le passage à la cotation en continue entre petit à petit dans la spirale de la psychologie boursière avec des phases de baisse et de hausse de plus en plus rapprochées. Cependant, les résultats de 3ème trimestre devront permettre de voir plus claire pour la suite est les positions d’investissements à tenir. Les indices sectoriels se présentent comme suit pour la période sous revue :

Secteur BRVM – INDUSTRIE BRVM – SERVICES PUBLICS BRVM – FINANCES BRVM – TRANSPORT BRVM – AGRICULTURE BRVM – DISTRIBUTION BRVM – AUTRES SECTEURS
Début de semaine 142,67 652,65 92,41 764,38 206,99 276,92 262,78
Fin de semaine 136,53 648,04 92,22 601,14 210,69 278,93 282,47
Variation en % -4,30% -0,71% -0,21% -21,36% 1,79% 0,73% 7,49%

Principales informations du Marché :

NEI-CEDA : Baisse de 12% du résultat net pour une croissance de 174% du chiffre d’affaires au premier semestre. Même si le chiffre d’affaires a connu une bonne évolution (174%, grâce notamment à une vente réalisée avec le Ministère de l’éducation nationale d’un montant de 563 millions), les Nouvelles Editions Ivoiriennes-Centre d’Edition et de Diffusion Africaines (NEI-CEDA) affichent des indicateurs en baisse pour le premier semestre 2014. La hausse du chiffre d’affaires à été absorbée par les charges entrainant du même coup une baisse du résultat d’exploitation de 7% à 768 809 119 FCFA contre 829 416 034 FCFA au 1er semestre 2013.Toutefois, le cycle d’exploitation de la société lui permet de réaliser en général une bonne partie de son chiffre d’affaires sur le deuxième semestre. Par ailleurs, la société a déjà annoncé un chiffre d’affaires de 3, 917 milliards F CFFA au 17 Octobre 2014, ce qui est quasi égale au chiffre d’affaires au 16 Octobre 2013 (près de 4 milliards). L’annonce n’a pas eu d’effet sur le marché, l’action NEI-CEDA cotait 3450 FCFA à la dernière séance.

SETAO : Evolution du chiffre d’affaires de 307% et bond du résultat net de 2457% au premier semestre. Le chiffre d’affaires de la société est passé de 874 147 112 FCFA au 30 juin 2013 à 3 639 069 391 F CFA au 30 Juin 2014 entrainant une augmentation du résultat net du semestre à 774 763 445 FCFA contre 30 299 953 FCFA au 30 juin 2013. Ces variations bien qu’ayant un caractère exceptionnel ne font que traduire la reprise des activités de SETAO profondément touchée par la crise post électorale en Côte d’Ivoire. Par ailleurs, SETAO affiche en perspective un chiffre d’affaires de 10 000 000 000 FCFA d’ici la fin de l’année avec les chantiers démarrés en 2013 notamment celui de CAPSUD. Cela ne manquera pas de renforcer la confiance des investisseurs et de pousser le cours de l’action à la hausse. En attendant l’action SETAO cotait 20 000 FCFA à la dernière séance.

SOLIBRA : Chiffre d’affaires en hausse de 7,01% et Résultat net en baisse de 31% au premier semestre 2014. Les indicateurs de la Société de Limonaderies et de Brasserie en Afrique (SOLIBRA) affichent des évolutions contrastées au premier semestre 2014. Le chiffre d’affaires est passé de 76 032 265 103 FCFA en Juin 2013 à 81 364 905 254 FCFA en Juin 2014. Par contre le résultat net à lui plongé à 6 147 658 466 FCFA contre 8 970 944 277 FCFA au 30 Juin 2013. Cette baisse est plus imputable à une nouvelle politique de taxation de l’Etat ivoirien sur les boissons alcoolisées selon la société. En effet, le taux des droits d’assises sur les bières est passé de 13% à 15% depuis le 1er Janvier 2014 et la base taxable est passée du prix de revient au prix de vente HTVA sortie d’usine. Cette taxe pèse sur l’activité d’exploitation de l’entreprise qui plonge de 26,56% ainsi que sa rentabilité net qui passe de 12% au 1er semestre 2013 à 8% au 1er semestre 2014. La réaction du marché a été forte car l’action SOLIBRA a perdu 20% cette semaine, elle est passée de 411 625 FCFA en début de semaine à 328 375 FCFA en fin de semaine. Ces résultats ont suscité la prudence des investisseurs d’autant plus que le spectre de la taxe sur le secteur du caoutchouc est toujours dans les esprits.

 

DIOP Mamadou Médoune / CORIS BOURSE
pour Les Echos du Faso

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.