Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Evalutation du PNDES : de bons résultats au titre du premier semestre 2018

Le vendredi 09 novembre 2018, le Comité Technique National du Plan de Développement Economique et Social (PNDES) a tenu sa session extraordinaire consacrée à la validation du projet de Termes de références de l’évaluation d’impact 2016-2018 du PNDES et sur les résultats de sa mise en œuvre du premier semestre 2018.

L’évaluation d’impact du PNDES vise à mesurer objectivement les résultats atteints à mi-parcours par rapport aux objectifs prédéfinis en appréciant leurs effets sur leurs retombées économique et social. Elle sert également d’instrument pour vérifier si les objectifs initiaux du PNDES sont adaptés aux problèmes de société identifiés ainsi qu’à analyser le niveau d’adéquation entre les moyens utilisés et les objectifs fixés, entre les objectifs prédéfinis et les actions engagés, sans oublier la bonne utilisation des ressources.

Pour le premier semestre 2018, la mise en œuvre du PNDES accuse de résultats fort satisfaisants. En effet, de l’appréciation du Secrétaire général du Premier ministère, Bamory Ouattara par ailleurs président du CTN/PNDES, ces résultats d’étape, malgré un contexte difficile marqué par la poursuite des revendications sociales et l’accentuation des attaques terroristes, constituent un motif de satisfaction. Sur le plan économique, du fait des perspectives favorables de la campagne agricole, de l’embellie du secteur minier et du regain d’activité dans le secteur des services, le taux de croissance pourrait excéder 6% en 2018, traduisant ainsi une forte résilience de l’économie aux aléas adverses a-t-il ajouté. Il explique à ce propos qu’il y a des avancées à tous les niveaux. Que ce soit au niveau de la réforme des institutions et de la modernisation de l’administration, du développement du capital humain ou de la dynamisation des secteurs porteurs pour l’économie et les emplois, tous les axes du PNDES donnent des motifs de satisfaction s’est réjoui Monsieur Ouattara.

Le Président du CTN/PNDES Bamory Ouattara satisfait de ce premier semestre

Le Président du CTN/PNDES Bamory Ouattara satisfait de ce premier semestre

La session visait également à valider les termes de référence pour une évaluation à mi-parcours du PNDES, lesquels termes de référence vont être suivis par le recrutement d’un bureau d’études qui va faire cette évaluation.
Toutefois au titre des défis, le président du CTN/PNDES, a soulevé les enjeux d’ordre technique et transversaux, l’amélioration de la programmation et du suivi des actions menées dans le cadre du PNDES, la sélection des prestataires pour la réalisation des grands travaux, l’allocation efficace des ressources inter et intra programmes.
La conférence internationale sur la mise en œuvre du PNDES tenue en juillet 2018 a permis au référentiel de développement d’enregistrer de nouveaux engagements à hauteur de 220 milliards de francs CFA avec un total des financements du PUS et du PADEL de 621 milliards de FCFA, pour un besoin exprimé du coût total du PUS et du PADEL de 851 milliards de F CFA.

Moubarak Silga
Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Encadré : Résultat Premier semestre 2017

Au premier semestre 2017, les résultats obtenus portent notamment sur les grands axes du plan. Ainsi donc sur le point concernant les réformes des institutions et la modernisation de l’administration, il y a eu le renforcement de la redevabilité et la lutte contre la corruption, le renforcement des compétences techniques des acteurs judiciaires, l‘amélioration au service de justice entre autres. En matière de sécurité la revue technique note un progrès accompli sur l’amélioration du taux de maillage de sécurité et le renforcement des capacités opérationnels des forces de défenses et de sécurité, en matière de gouvernance économique et sociale il apparait durant le premier semestre l’effectivité de la mise en œuvre du budget programme, l’adoption de la loi portant création de la caisse de dépôt et de consignation, etc. Les axes portant aussi bien sur le développement du capital, que ceux de l’enseignement ainsi que le développement du capital humain ont aussi connu des acquis. Tous ces acquis s’évaluent à un taux de 33,36% de réalisation pour la période couvrant le premier semestre 2017.

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles