Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Etats généraux de la jeunesse: Plus de 500 jeunes attendus du 15 au 18 novembre 2017, à Ouagadougou

Le ministère de la Jeunesse et de la Formation et de l’insertion professionnelle, organise du 15 au 18 novembre 2017 à Ouagadougou les états généraux de la jeunesse qui va regrouper, dans la capitale burkinabè, plus de 500 jeunes. Les débats vont porter sur la contribution des jeunes au renouveau politique, économique et social du Burkina Faso.
 
 
La jeunesse burkinabè sera en l’honneur, du 15 au 18 novembre prochain à Ouagadougou, à l’occasion des états généraux qui lui est dédié. En vue d’expliquer l’intérêt de la rencontre, le ministre en charge de la jeunesse, Dr Smaïla Ouédraogo, a animé, le lundi 6 novembre à Ouagadougou, une conférence de presse.
Il en ressort que ces Etats généraux de la jeunesse se tiendront sous le thème: «Quelle gouvernance pour une contribution optimale de la jeunesse au renouveau politique, économique et social du Burkina Faso?».
Pour le ministère, ces échanges visent à ouvrir le débat sur les problèmes qui minent la jeunesse burkinabè et trouver les voies et moyens pour son épanouissement intégral.
Smaïla Ouédraogo indiqué que les débats vont s’articuler autour de cinq panels et de trois caucus dont les réflexions seront centrées sur, entre autres, «l’organisation et l’accompagnement des jeunes pour leur participation optimale au développement», «le rôle des pouvoirs publics, des jeunes et des partenaires techniques et financiers dans la construction d’une jeunesse responsable pour la mise en œuvre efficiente des politiques publiques».
Les participants devraient également aborder «l’approche de stratégies pour un engagement citoyen des jeunes pour le développement».
La rencontre, à entendre le comité d’organisation, va regrouper plus de 500 jeunes issus des associations et organisations de la jeunesse des 45 provinces du Burkina Faso.
Ces jeunes échangeront à bâton rompus avec des personnes ressources telles les partenaires techniques et financiers, les membres du gouvernement, des collectivités territoriales et de l’Assemblée nationale sur les grandes questions touchant au bien être de la jeunesse dans son ensemble.
Six ministres de la sous-région et une délégation de la Corée du Sud sont attendus dans la capitale burkinabè pour ces Etats généraux dont le budget prévisionnel est estimé à plus de 150 millions de F CFA.
Selon l’étude sur l’état des lieux et la problématique de l’emploi des jeunes au Burkina Faso, commanditée en février 2014 par le Secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG), environ 66% des burkinabè ont moins de 25 ans. Les jeunes de 15 à 24 ans et de 25 à 35 ans représentent respectivement 19,1% et 14,3% de la population totale du pays.

Alfred KANON

ecodifaso.com/ecodafrik.com

 

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles