Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Établissements publics de l'Etat: Environ 26 milliards de recettes générées en 2013

La 15e assemblée générale des établissements publics de l’Etat (AG/EPE) s’ouvre ce jeudi à Ouadougougou  pour examiner et approuver le bilan financier de 67 sociétés, a appris les Echos du Faso. Le rapport du secrétariat technique de l’assemblée qui alimentera les débats note d’avance une amélioration de la santé financière de ces Epe.

Prévue autour du thème : « Quinze ans de suivi des Epe: bilan et perspectives », l’Ag/Epe va approuver les états financiers de 67 établissements. C’est un exercice redouté par les managers qui vont défendre leur bilan. Selon un document consulté par Les Echos du Faso, les Epe ont fait mieux en 2013 qu’en 2012. Ainsi, apprend-t-on, ces Epe ont générés pour l’Etat près de 26 milliards de fcfa de recettes en progression de 9, 37% par rapport à 2012. Si le document constate que l’analyse synthétique de la situation financière des Epe laisse transparaître des marges budgétaires, il n’en demeure pas moins qu’il se satisfait des performances financières. En effet,  le rapport se réjouit de ce que les recettes totales aient progressé de 14, 43% par rapport à leur niveau de 2012. « Dans l’ensemble,  l’évolution de la structure des dépenses en 2013 fait ressortir une augmentation des charges de fonctionnement de 18, 21% par rapport à l’exercice écoulé. On note également que les dépenses d’investissement ont progressé de 18, 57% », se félicite le document.

 Prépondérance des subventions

 Le ratio de couverture des dépenses par les ressources – il n’est satisfaisant que s’il est > ou égal à 100%- qui apprécie la proportion des dépenses totales couvertes par les ressources totales se situe à 125, 70% pour l’ensemble des Epe. De fait, le rapport salue une bonne prudence dans l’exécution des dépenses budgétaires. Mais, la situation financière des Epe révèle une prédominance des subventions publiques.  Celles-ci ont progressé de 6 milliards entre 2012 et 2013 passant ainsi de 84 à 90 milliards. Enfin, le niveau d’autofinancement global baisse de 1, 97 point chutant de 26, 42% à 24, 45%. Ce qui induit que ces Epe doivent consentir davantage d’efforts dans la creation et la mobilisation de recettes propres.

 

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles