Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Espace CEDEAO-Climat des Affaires: Un nouvel outil pour accroître le flux d’investissement

« L’Afrique de l’Ouest regorge d’énormes potentiels pour renforcer sa compétitivité et accroître les flux d’investissement pouvant impulser la croissance, réduire la pauvreté, et créer des emplois dans la région. »
Les 13 et 14 juin 2017, à Lagos au Nigéria, les pays membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont entrepris une série d’échanges portant sur le Tableau de bord régional de l’environnement des investissements pour mobiliser l’investissement en Afrique de l’Ouest, afin de stimuler l’investissement régional en renforçant le dialogue national et régional.
Outil de redynamisation de l’environnement des affaires dans la zone, l’objectif de cette rencontre de Lagos est de lancer un Tableau de bord de l’environnement des investissements de la CEDEAO. C’est un outil innovant qui devra permettre à la Commission de la CEDEAO et aux décideurs nationaux d’identifier les entraves à l’investissement tant au plan national que régional.
L’un des caractéristiques essentiels de ce vaste projet régional, repose dans sa conception d’assurer le suivi de la mise en œuvre des réformes d’investissement dans les États membres de la CEDEAO en alignant les réformes nationales sur le cadre régional de la CEDEAO.
Le Projet d’amélioration de l’Environnement des affaires et d’investissement en Afrique de l’Ouest est une initiative quadriennale d’un montant de 7,7 millions d’euros lancé en novembre 2014. Il est financé par l’Union européenne et vise à soutenir la Commission de la CEDEAO et les États membres de la CEDEAO pour la suppression des contraintes/barrières relatives aux investissements et promouvoir l’expansion régionale des investissements transfrontaliers. Selon le chef de la Délégation de l’UE au Nigéria et auprès de la CEDEAO, Michel Arrion, le fait que l’Union européenne appuie financièrement ce projet témoigne de l’engagement de la Commission à améliorer la compétitivité du secteur privé régional par le truchement du commerce et de l’investissement.
Le Projet est mis en œuvre par le Groupe de la Banque mondiale, qui fournit de l’assistance technique toute en collaborant avec la Commission de la CEDEAO, les États membres, et les associations du milieu des affaires, en vue de concevoir et de mettre en œuvre le Tableau de bord de l’environnement des Affaires.
« Le Groupe de la Banque mondiale se félicite de pouvoir travailler en partenariat avec les organisations régionales, les Etats membres, le secteur privé et les partenaires au développement pour venir en aide à ces pays dans le but de surmonter les défis en matière d’investissement le long des principaux corridors commerciaux, et améliorer leur compétitivité dans l’économie mondiale.» a indiqué Eme Essien, directeur pays de IFC au Nigéria, filiale du Groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privé.
Le projet à terme entend lever les obstacles à l’investissement privé productif dans la région, en remédiant aux faiblesses du cadre de gestion de ces investissements.
Plus de 70 représentants du secteur public et privé des quinze États membres de la CEDEAO ainsi que les représentants de la Commission de la CEDEAO, de l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA), de l’Union européenne et de la Banque mondiale prennent part à cette rencontre de deux jours.

Balguissa Sawadogo

Eocdufaso.com/ Ecodafrik.com

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles