Connecte-toi avec nous

ACTUALITES FINANCIERES: AFRIQUE

   |

Entretien Exclusif : Le Spécialiste en sécurité informatique Younoussa Sanfo, à propos de la Libra

Facebook, le réseau social aux nombreux abonnés a annoncé la création de sa cryptomonnaie en 2020 suscitant beaucoup d’intérêt. Diplômé de Fidens, Lead Implementer en Sécurité des systèmes d’informations et Netasq Certified Expert, Sécurité et Certified Netasq Administrator en sûreté de l’information des systèmes informatiques, Younoussa Sanfo décrypte les enjeux de cette nouvelle monnaie virtuelle dans l’entretien qui suit.  

Ecodafrik :  Facebook a officiellement annoncé, qu’il va lancer une crypto monnaie dénommée Libra, qui sera effective à partir de 2020 sur le réseau social, pour envoyer de l’argent ou faire des achats. Y a-t-il des raisons qui pourraient expliquer le lancement de cette nouvelle crypto-monnaie ?  

Younoussa Sanfo : A mon humble avis, il s’agit d’une question d’opportunité. Facebook revendique 4 milliards d’utilisateurs, des clients potentiels pour des transactions financières. Puisque tous les utilisateurs ne sont pas des férus d’informatique, ils vont créer à mon avis une plateforme simplifiée pour la création de wallet (porte-feuille numérique) afin de gérer les transactions de libra mais aussi d’autres crypto-monnaies.

Il existe dans le monde près de 1,4 milliards d’interdits bancaire. Ces personnes pourront avoir un compte bancaire en Libra avec l’application Calibra pour effectuer des transactions financières partout dans le monde.

Facebook pourra concurrencer Paypal mais aussi les sociétés de transfert d’argent comme Western-Union. Mais, pourra aussi faire de l’intermédiation avec des structures de vente en ligne en empochant une commission au passage.

Mais Libra ne sera pas une crypto-monnaie comme les autres, car sa valeur ne sera pas aussi fluctuante que les BitCoin et consorts. Sa valeur sera stable. D’ailleurs Libra fait partie des stablecoins cad que sa valeur est indexée sur des monnaies comme le dollar, l’euro etc.

Sur le papier, cette crypto-monnaie a tout pour avoir de l’avenir, surtout avec le nombre impressionnant de partenaires dont Mastercard, Visa, PayPal, ainsi que d’autres grands noms des transactions financières

Comment va-t-elle fonctionner concrètement ?

La Gouvernance sera confiée à la Libra Association qui est un consortium composé des partenaires qui sont tous de grands noms dans les transactions financières actuelles.

L’infrastructure, basée sur la blockchain est optimisée pour permettre jusqu’à 1000 transactions par secondes (contre 15 pour Ethrerum et 7 pour le Bitcoin). Pour en savoir davantage sur la question je vous suggère le livre blanc mis en ligne par Facebook. La version française est à cette adresse : https://libra.org/fr-FR/white-paper/

Quel type d’achats pourraient-être effectuer ?

Tout type d’achat, il suffit que le vendeur et l’acheteur dispose d’un porte-monnaie électronique en Libra et l’application Calibra.

Quel pourrait être l’impact de la Libra sur les autres crypto monnaies ?

A mon avis si Facebook et ses associés réussissent à gérer la sécurité, la Libra pourra se faire une place de choix dans le monde des crypto-monnaies même si le fonctionnement de la libra ne correspond pas aux caractéristiques d’une crypto-monnaie classique. Mais là c’est plutôt un débat philosophique ou politique car il ne faut pas oublier que les premières crypto-monnaie n’ont pas d’instance dirigeante comme une banque centrale alors que la Libra en possède une : la Libra Association.

Entretien réalisé par Balguissa Sawadogo

Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles