Connecte-toi avec nous

Développement

   |

ENTREPRISES : Ouedraogo/Yaro Thérèse Alice, sacrée meilleure femme entrepreneure du Burkina Faso

Une nuit dédiée aux femmes entrepreneures du Burkina Faso. C’est maintenant une réalité. Elle est à l’initiative du Ministère de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille et ses partenaires. La première édition a eu lieu, le lundi 30 juillet 2018 dans l’enceinte de la Salle de Spectacle du CENASA en présence de femmes cheffes d’entreprises venues des 13 régions du Burkina Faso. A l’issue d’une sélection régionale, trois (03) femmes cheffes d’entreprises au parcours exceptionnels ont été récompensées.

 

Au Burkina Faso, les statistiques révèlent que les femmes participent à 70% à la formation du Produit Intérieur Brut (PIB). Exerçant en grande majorité dans le secteur informel, les femmes burkinabè participent à l’activité économique mais restent cependant sous représentées. La nuit de la femme entrepreneure a été initiée dans l’objectif de reconnaître, valoriser et encourager les femmes cheffes d’entreprises du Burkina Faso.

 

Des statistiques de la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso, en 2015, sur 8561 entreprises formelles créées, seulement 1830 appartiennent à des femmes, soit un taux de 29% contre 79% chez les hommes. Ce qui témoigne de la persistance des inégalités, explique le ministre en charge de la Femme, Marie Laurence Marchal/Ilboudo. Il est donc urgent que les femmes s’unissent. A ce sujet, Madame Marchal/Ilboudo a martelé « les femmes sont tellement en retard que c’est ensemble qu’on va y arriver ».

mobilisation femmes

Forte mobilisation Les femmes pionnières dans l’entreprenariat au Burkina Faso

 

Pour ce faire, la nuit de la femme entrepreneure a servi d’occasion pour récompenser les pionnières en matière d’entreprenariat féminin au Burkina Faso.

Les résultats du concours femme entrepreneure a également connu son épilogue. Selon le porte-parole du Jury Alassane Ouattara, le concours a consisté à une sélection régionale qui a permis de récompenser trois femmes entrepreneures. C’est à l’issu de cela qu’une compétition nationale a été lancée et qui a aussi permis de choisir les meilleures femmes entrepreneures.

Mme yaro

Mme Ouédraogo Yaro Thérèse Alice (en rouge) élue meilleure femme entrepreneure du Burkina, recevant son chèque

Le choix du jury a été porté sur Madame Ouédraogo/Yaro Thérèse Alice de la région du centre, patronne de l’entreprise Delicio SARL qui remporte le premier prix avec une note de 17,1 /20. Le deuxième prix a été attribué à Madame Boly/Diallo Fatimata, région du Nord, Promotrice de la Laiterie Kessene. Le troisième prix est revenu à Madame Palenfo Soutoumana, région du Sud -Ouest de l’unité de transformation de manioc BIBA (UTMA-BIBA).

participant

Vue des participants dans la salle de spectacle du CENASA

 

Pour cette compétition, 161 dossiers ont été reçus au total. Les critères du jury ont été porté sur l’originalité de l’entreprise, son potentiel de création d’emploi, la rentabilité financière, la capacité de production et de respect des questions environnementales, le civisme fiscal ainsi que la stratégie globale de promotion au sein de l’entreprise.

Au cours de la soirée réservée exclusivement à la femme cheffes d’entreprises l’une des pionnières, Madame Simone Zoundi, œuvrant dans la transformation agroalimentaire, a partagé son parcours exceptionnels et pétris d’enseignements à ses consœurs.

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com 

 

Encadré

Au Burkina Faso, on compte environ 51 580 entreprises toute tendance confondue. Les femmes s’orientent de plus en plus vers ce secteur. Elles sont propriétaires de près de 4 527 entreprises réparties dans des domaines divers : la transformation, les BTP, le commerce, le service, l’éducation, la santé, la restauration. Majoritairement, les femmes entrepreneures sont activent dans les domaines qui n’exigent pas de niveau de formation spécifique ; il s’agit de secteurs traditionnellement féminins qui nécessitent moins d’investissement et/ou de formation, notamment le commerce et l’agro-alimentaire.

Selon le recensement de 2004, 31% du total des femmes entrepreneures sont dans le commerce, contre 28% dans l’agro-alimentaire et 43% dans les services. Des difficultés à surmonter La plupart des femmes entrepreneures sont citées comme modèles de réussite en affaire pour leur rigueur de gestion et pour le respect surtout des valeurs fondamentales de la pratique des affaires.

Les femmes sont de plus en plus aptes à créer une affaire personnelle ou à s’associer pour la mise en œuvre d’activités communes. Elles sont de plus en plus nombreuses à créer des entreprises. Le pourcentage de création d’entreprises par les femmes est passé à 17,11% en 2010 contre 16,91%en 2009 selon le rapport 2010 du Centre de formalités des entreprises (CEFORE). Ainsi, en 2010, sur 3460 créations d’entreprises enregistrées au (CEFORE), 592 entreprises ont été créés par des femmes.

Source : Ministère de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille

Annonce publicitaire
Lecture en continue
 

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles