Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Entreprises : Miser sur la métrologie pour être plus compétitives !

Afin de rester compétitives, les entreprises se doivent d’assurer et améliorer la qualité de leurs produits. Cela nécessite une maitrise de leurs instruments de mesure. Dans tous secteurs d’activités, ces mesures sont nécessaires pour maitriser les processus de fabrication et garantir la conformité des produits vendus. Cependant, les mesures relevées ne peuvent être considérées exactes qu’à condition que les instruments de mesure utilisés fassent l’objet d’une gestion particulière. Cette gestion fait partie des activités de la fonction métrologique. La métrologie regroupe justement l’ensemble des techniques permettant d’effectuer des mesures, de les interpréter et de garantir leur exactitude.

Pour les industriels, la traçabilité et la fiabilité des mesures est essentiel pour maîtriser les procédés de fabrication et veiller à la qualité des produits. La métrologie peut donc apporter une contribution majeure à la compétitivité des entreprises.

Conscient de l’importance de la métrologie, le Burkina Faso a crée l’Agence Burkinabé de Normalisation et de Métrologie (ABNORM) le 18 juillet 2012 suite à la fusion de deux départements du Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat. Il s’agit de la Direction Générale de la Qualité et de la Métrologie (DGQM) et de FASONORM, l’Organisme National de Normalisation du Burkina Faso. La mission de l’ABNORM est de mettre en œuvre de la politique nationale en matière de normalisation, de certification, de contrôle et de promotion de la qualité, de métrologie et d’accréditation. A cet effet, elle mène régulièrement des études et prodigue des conseils aux entreprises.

Dans cet esprit, le 06 avril dernier, l’agence a présenté les résultats d’une étude d’identification des besoins en métrologie au Burkina Faso. L’étude révèle une grande méconnaissance des exigences de la métrologie par les acteurs économiques burkinabè. Le 17 mars déjà, le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’artisanat à travers la Direction Générale du Contrôle économique et de la Répression des Fraudes (DGCRF) et l’Agence Burkinabé de Normalisation de la Normalisation de la métrologie et de la Qualité (ABNORM), avait effectué un contrôle dans les stations-services. Il s’agissait de vérifier l’effectivité du respect des normes de qualité du carburant, du volume servi aux consommateurs, de la publicité des prix, ainsi que de la réglementation dans le secteur. Pour cette sortie trois équipes ont été déployées sur trois axes à savoir, le centre-ville ; la Patte-d’oie et l’axe Pissy-Gounghin. Sur l’axe Patte d’Oie, sur une vingtaine de pompes contrôlées dans trois stations, plus de la moitié présentaient des irrégularités et ont été estampillées d’une étiquette rouge. Cette étiquette de couleur rouge lorsqu’elle est apposée indique que la pompe est non conforme. A l’inverse, la pompe en bon état reçoit une étiquette verte. Lorsque la pompe est déclarée non conforme, le service y est suspendu jusqu’à la réparation, de la pompe et confirmation par l’équipe de contrôle.

Au terme de l’étude, une stratégie nationale a été élaborée afin de rendre les entreprises plus compétitives. Cette stratégie permettra de renforcer les capacités des opérateurs économiques en matière de métrologie. Ces opérateurs devront particulièrement veiller à la protection de la santé du consommateur, à la préservation de l’environnement, au respect des règles de transactions commerciales,…

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles