Connecte-toi avec nous

Développement

   |

ENTREPRISES : Le Burkina lance une initiative à hauteur de 850 millions de FCFA pour équiper les PME /PMI

Au Burkina Faso, les PME constituent plus de 80% du tissu économique. L’Initiative de Renforcement du Capital Productif des PME (IRCP-PME) est un programme du ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat du Burkina Faso. Son modèle se fonde sur les contributions financières des opérateurs économiques, des responsables d’entreprises, des business angels, des mécènes, etc. Ce, afin de répondre au mieux, à la demande de leurs marchés, assurer la croissance et contribuer efficacement au développement économique du Burkina Faso.

 La mise en œuvre de l’IRCP-PME est évaluée à plus de 850 millions de FCFA et devra permettre d’équiper 130 PME/PMI dans 13 régions du Burkina. Soit 10 PME/PMI dans chacune des 13 régions du Burkina.

La commune de Djibo a été choisie le 20 septembre 2018, pour le lancement officiel de cette initiative. En effet, 10 PME ont été sélectionnées parmi 47 qui étaient inscrites dans la région du Sahel : 1 dans la province de Sebba, 2 à Gorom-Gorom, 3 à Djibo et 4 à Dori ont reçu chacune, un bon d’équipements d’une valeur de 4 millions FCFA. Ces petites et moyennes entreprises interviennent dans les secteurs de la bijouterie, maroquinerie, cordonnerie de la transformation du lait, de la viande, des produits forestiers non ligneux, de la production d’aliments pour bétail, la fabrication du savon.

Le ministre en charge du Commerce Harouna Kaboré a expliqué que le seul mécanisme du financement des PME qui consiste à aller prêter de l’argent en banque ne suffit pas. A l’entendre, tous les pays du monde ont combiné les mécanismes d’accompagnement des PME. C’est pourquoi, le Burkina Faso a aussi décidé de multiplier ses initiatives en accompagnant ces entreprises avec des équipements productifs.

La campagne de lancement a enregistré les premières intentions de financement qui s’élèvent à environ 300 millions. Elle a enregistré plus de 20 millions de contributions de Orange Burkina, de la Maison de l’Entreprise et de MABUCIG.

La Maison de l’Entreprise du Burkina Faso et la société de téléphonie mobile Orange sont les premiers à répondre à l’appel à contribution du Ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat pour la mise en œuvre de l’Initiative de Renforcement du Capital Productif des PME/PMI (IRCP-PME/PMI).

Les 10 bénéficiaires de la Région du Sahel se sont engagés à créer 366 emplois entre la fin de l’année 2018 et 2019.

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

 

Encadré : Aperçu des PME au Burkina Faso

Selon la Chambre de commerce et d’industrie (CCI-BF), le nombre d’entreprises créées est passé de 1 500 en 2002 à 15 000 à fin 2016. Les PME/PMI qui constituent l’essentiel du bassin du secteur privé du Burkina Faso, sont présentes dans la quasi-totalité des secteurs, mais contribuent seulement pour 35 à 40% au PIB.

En janvier 2017, le gouvernement et le secteur privé ont signé une Charte PME. Selon la Charte, la PME est définie comme étant « toute personne physique ou morale, productrice de biens et/ou de services marchands, immatriculée ou ayant fait sa déclaration d’activités au Registre de commerce et du crédit mobilier ou tout autre registre, lui conférant la personnalité juridique, totalement autonome, dont l’effectif du personnel est inférieur à cent (100) employés permanents et le chiffre d’affaires annuel hors taxe inférieur à un milliard (1 000 000 000) de francs CFA et qui tient une comptabilité régulière. La notion de PME inclut celle de la Petite et Moyenne Industrie (PMI). » Et en fonction du chiffre d’affaire et du nombre d’employés, les PME sont classées en microentreprise, en petite entreprise et en moyenne entreprise.

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles