Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Entrepreneuriat agricole : 5 000 emplois décents pour les jeunes et les femmes

Crédit photo : AIB

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydro agricoles, Salifou Ouédraogo a procédé le 24 Juillet dernier, au lancement de la première phase du Programme d’appui à la promotion de l’entrepreneuriat agricole (PAPEA), à Bobo-Dioulasso. Le PAPEA vise à développer l’entrepreneuriat agricole, créer des emplois décents et générer des revenus au profit des populations rurales et péri-urbaines, en particulier les jeunes et les femmes. Sa phase I, selon le ministre en charge  de l’Agriculture Salifou Ouédraogo, va créer au moins 5000 emplois décents pour les jeunes et les femmes, avec un accroissement de leurs revenus de 10%.

D’une durée de 12 ans, le PAPEA s’étend en 3 phases de 4 ans chacune. La première phase dont il est question, est  prévue pour la période de juin 2019 à mai 2023 avec un budget d’environ 5 milliards de FCFA.

Le programme entend couvrir  trois  régions à savoir le Nord, le Centre-Ouest, les Hauts-Bassins, ainsi que les zones péri urbaines de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso et compte à terme toucher 24 000 personnes dont 50% de femmes et 60% de jeunes et 6000 entreprises agricoles

Pour la mise en œuvre de la première phase 2019-2023, c’est le consortium Helvetas et l’Organisation internationale néerlandaise de développement (SNV) HELVETAS/SNV qui en ont la charge.

Le secteur agricole joue un rôle primordial dans le développement socio-économique du Burkina Faso, avec 86% de la population active, environ 30% du PIB. Il constitue la base de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations et il contribue pour plus de 60% aux revenus des ménages agricoles.

Le développement agricole et agroindustriel est donc ciblé comme l’un des leviers pour une indépendance alimentaire suivie d’un développement durable du pays.

La Rédaction

Annonce publicitaire