Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Entreprenariat : Oui, il est temps de vous y lancer !

Des millions de jeunes burkinabè rêvent d’entreprendre. Mais ils ont parfois peur de se lancer. Pourtant, le plus grand voyage commence toujours par le premier pas. Vous êtes dans cette situation ? Eh bien, c’est le moment ou jamais. Osez !

C’est la fin de l’Etat providence. Les pouvoirs publics ne pourront pas résoudre la grosse crise de l’emploi comme par enchantement. Les jeunes burkinabè doivent dès lors être pro-actifs et réfléchir à des alternatives crédibles et réalistes pour sortir de l’ornière. Il n’y a pas de tergiversations. Gandhi le soutient : « Sois le changement que tu veux voir dans le monde ». Peter Drucker, le père du management moderne, est du même avis : « L’Entrepreneuriat est ni une science, ni art. Il s’agit d’une pratique ». En effet, l’on peut apprendre l’Entrepreneuriat, mais pas apprendre à devenir entrepreneur. C’est comme pour l’écriture. L’on apprend certes à écrire, mais pas à devenir écrivain. On y arrive grâce aux aptitudes que l’on a ou pas en nous, et que l’on développe grâce à la pratique. On devient donc entrepreneur en entreprenant. La création d’entreprise vous permettra au final de créer votre emploi, mais cette initiative vous permet aussi de mettre directement en pratique ce que vous avez appris pendant vos années d’études : marketing, gestion, comptabilité, communication, management…

Par où commencer ?

D’abord, confronter son projet à son entourage. Les parents, les amis, mais aussi des personnes ressources du domaine peuvent apporter un regard critique très enrichissant Ensuite, il faut faire le benchmark (étude des performances) de toutes les offres similaires présentes sur le marché. L’objectif de cette étude est de déterminer combien des clients potentiels seraient prêts à payer le service qu’on souhaite offrir, mais aussi d’évaluer la concurrence. À ce propos, il faut garder à l’esprit que s’il n’y a pas de concurrence, c’est peut-être parce que l’idée est mauvaise… ou qu’il n’y a pas de marché ! Cette étape franchie, vous pouvez présenter votre projet aux réseaux d’accompagnement des jeunes créateurs d’entreprise, qui sont de plus en plus nombreux aujourd’hui. Votre jeune âge et votre faible expérience professionnelle doivent être compensés par le sérieux avec lequel vous allez préparer votre projet d’entreprise. En effet, il est souvent difficile d’être crédible aux yeux des fournisseurs, concurrents, ou banquiers quand on est jeune. Vous devez donc « épater » vos interlocuteurs par votre professionnalisme, vos idées, votre volonté, votre énergie et votre sens de l’innovation et de la créativité, qui sont vos meilleurs atouts dans la création d’entreprise. Des investisseurs, partenaires qui évaluent la viabilité d’une entreprise, évaluent tout autant le potentiel économique que la personnalité qui porte le projet. Que faire en cas d’échec ? Ne lâchez rien ! L’échec est très commun dans la vie d’un entrepreneur. Ne laissez donc jamais tomber et persévérez en toutes circonstances. Il ne faut surtout pas baisser les bras. Vous apprendrez ainsi à ne plus commettre les mêmes erreurs pour avancer plus facilement et rapidement dans vos futurs projets. L’entrepreneuriat peut être envisagé comme une école qui vous mènera à la réussite…

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles