Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Entreprenariat: le Burkina développe la solution « Trait d’union »

Dans sa mission d’insertion professionnelle des jeunes, le Ministère de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion Professionnelle a initié « Trait d’union », une initiative, dont l’objectif, est de rendre accessible les financements aux jeunes innovateurs pour la création d’entreprises.

 

Au Burkina Faso, l’information statistique pour la gouvernance, faisait ressortir qu’au cours du mois de décembre 2016, l’ANPE a enregistré 1 425 demandes d’emplois contre 60 offres d’emplois. Le taux d’absorption de la demande d’emploi étant de 4,21%. Le Burkina Faso enregistrait un taux de chômage de 20% pour les femmes contre 8% pour les hommes, chiffres divulgués à l’occasion du Forum sur le leadership féminin en mars 2017.

Conscient de cette situation de la jeunesse burkinabè, le ministère de la Jeunesse et de la Formation Professionnelle a pensé à l’initiative « Trait-d ’Union ». Il s’agit d’une réponse au problème de financement de projets.

 

innovants des jeunes. L’idée est d’accompagner les jeunes porteurs de projets innovants afin de favoriser la création d’emplois et réduire nécessairement le taux de chômage. Ce projet vise à mettre en place des mécanismes novateurs de financement des projets, d’inventions et d’innovations des jeunes a indiqué le ministre en charge de la jeunesse, Dr Smaïla Ouédraogo.

 

Des projets qui séduisent déjà les banquiers

 

Pour la première édition, au total, 4 projets ont été défendus en présence des membres du gouvernement, et des différentes banques de la place. Il s’agit entre autres, du projet de renforcement d’une unité de production et de commercialisation de Thé « Zoé » à base de moringa de Nanema B. Claudia et de Ouédraogo Jacob, du projet de réalisation d’une usine de fabrique d’un dispositif d’agriculture hors sol dénommé « pyramide zoo-hydroponique » de Kevin Doamba, du projet de mise en place de l’usine Technopark de la chambre froide solaire multifonction de Sylvère Salga et du projet de mise en place d’une plateforme dénommée « Info Repère » qui permet de renseigner sur les services (hôtel, restaurant, transport) de Aboubacar Traoré.

Par la même occasion l’institution bancaire Coris Bank International s’est intéressée à deux projets. Il s’agit du projet «info-repère » et du projet d’usine de fabrication de thé moringa, qui se verront financer par la banque.

Le ministère en charge de la Jeunesse a matérialisé une convention portant la livraison de 26 pyramides zoo-hydroponiques pour un montant de plus de 100 millions de FCFA à l’entreprise de Kevin Douamba.

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

 

 

Encadré : Aperçu statistique du chômage au Burkina Faso

L’enquête multisectorielle continue indique que le chômage au Burkina Faso touche essentiellement la frange jeune de la population et surtout les jeunes issus des villes. En effet, il ressort de l’enquête que la proportion des jeunes actifs au chômage est de 14,1% au premier trimestre 2014. Ce taux touche plus les filles (20%) que les garçons (8%). L’analyse du taux de chômage montre qu’il est très élevé (8,6%) surtout chez les plus jeunes (15 à 24 ans) qui commencent leur vie active comparativement aux personnes plus âgées.

Quant à la problématique de l’emploi, au Burkina Faso, la population inactive est plus instruite que la population active. Les résultats de la présente enquête montrent que seulement 54% des inactifs sont sans niveau d’instruction contre 75% des actifs. Par ailleurs, la proportion des inactifs sans niveau d’instruction scolaire est plus élevée chez les femmes (59,8%) que chez les hommes (48,2%).

Le taux de chômage reste encore très visible chez les actifs ayant le niveau d’éducation secondaire second cycle technique (23%).

En définitive, le niveau élevé du taux de chômage pose la problématique de l’adéquation entre le système éducatif et l’offre d’emploi au Burkina Faso.

Source : INSD

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles