Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Enseignement supérieur : Un taux d’exécution de 20,51% du chantier de l’UFR/ST Ouaga II

 

Le ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, Alkassoum Maïga à la tête d’une délégation a procédé le 3 septembre 2018, à une visite du chantier de construction et d’équipement de l’Unité de Formation et de Recherche/Sciences et Techniques et d’une cité universitaire à l’université Ouaga II.

 

Le chantier de construction et d’équipement de l’Unité de Formation et de Recherche/Sciences et Techniques ainsi que celui de la cité universitaire à l’université Ouaga II est le premier projet de construction de bâtiment par une entreprise chinoise après le rétablissement de la coopération sino burkinabè.

D’un coût de 5 605 665 142 F CFA, il est financé par l’Etat burkinabè, la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) et le Fonds OPEP pour le développement international (OFID).

Pour respecter la tradition chinoise qui fête la pose des dernières dalles avant la réception des ouvrages, une cérémonie de visite a été organisée. A la date du 28 Aout 2018, le projet a un taux d’exécution de 20,51%.

 

Le ministre de l’enseignement supérieur souhaite que le chantier soit livré avant le délai contractuel.

Le ministre de l’enseignement supérieur souhaite que le chantier soit livré avant le délai contractuel.

De l’avis du ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Alkassoum Maïga, « L’entreprise CGC a les potentialités de nous livrer le chantier avant le délai contractuel et c’est notre souhait le plus ardent. La rentrée c’est pour bientôt et si nous avons ces infrastructures en plus de ce que nous avons déjà, nous ferons en sorte que le site soit occupé par les enseignants et les étudiants. » Il n’a pas manqué de relever le fait que l’enseignement supérieur est un domaine qui n’est pas très accompagné. Il a de ce fait félicité les partenaires financiers qui ont bien voulu accompagner le projet, en plus de l’Etat.

Selon le président de l’Université Ouaga II, Adjima Thiombiano, «Ouaga II trace le chemin de la nouvelle collaboration Chine-Burkina, je souhaiterais que Ouaga II soit la vitrine de cette collaboration.»

 

L’entreprise est à pied d’œuvre

L’entreprise est à pied d’œuvre

C’est la compagnie China Geo-engineering Corporation Togo qui a en charge l’exécution des travaux. La présente cérémonie marque la clôture des travaux sur le gros œuvre du bloc pédagogique, un bâtiment à 3 niveaux.
Le bâtiment pédagogique a une capacité totale de 2 398 places, avec 886 places pour le rez-de-chaussée ; 756 pour les bâtiments R+1 et R+2.

Sombéwendin Micheline Nanéma
Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles