Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

Energie : Le fonds Africa 50 veut financer la construction d’une centrale thermique au Burkina

 

 

Africa 50 est un fonds dédié aux infrastructures sur le continent et détenu par 25 pays africains dont le Burkina Faso. Le Président-directeur général (PDG) de Africa 50, Alain EBOBISSE, a été reçu en audience par le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, le lundi 23 octobre 2017. Le financement du projet de construction d’une centrale thermique de 100 mégawatts à Ouaga-Est, non loin du site de l’Université Ouaga II, était l’un des sujets d’échanges entre les deux personnalités.

Le secteur de l’énergie, et plus particulièrement la production d’électricité, est le mieux développé et le plus actif pour les partenariats publics privés (PPP). Au cours de la dernière décennie, de nombreux pays ont mis en place des régulateurs indépendants pour superviser le secteur et ont réalisé des projets de production indépendante d’électricité (IPP) performants. C’est fort de ce constat que le fonds Africa 50 a été créé.

Au cours de son séjour au Burkina Faso, le premier responsable du fonds confie Alain EBOBISSE, « J’ai été reçu par le Premier ministre pour discuter de la coopération entre le Gouvernement du Burkina Faso et Africa 50 (…) Nous avons des capitaux que nous souhaitons investir au Burkina Faso dans des projets afin d’accompagner le Gouvernement dans la mise en œuvre d’infrastructures dans les meilleurs délais. Nos échanges ont porté sur les secteurs de l’énergie, des transports et des infrastructures », a soutenu Alain EBOBISSE, à l’issue des échanges avec le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA. Le financement du projet de construction d’une centrale thermique de 100 mégawatts à Ouaga-Est, non loin du site de l’Université Ouaga II était principalement au cœur des échanges entre le Premier Ministre et son hôte.

La mission de Africa 50 est de mobiliser le secteur privé pour le développement et le financement des infrastructures en Afrique. Le fonds est détenu par 25 pays africains dont le Burkina Faso, la Banque africaine de développement (BAD) et deux banques centrales africaines. La BAD en est l’actionnaire majoritaire.

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles