Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

Energie : le Burkina pourrait être éligible au programme américain « Power Africa »

L’ambassadeur des Etats unis d’Amérique au Burkina Faso, Tulinabo Mushingi, a été reçu, le 19 février 2016, par le ministre de l’Energie, des mines et des Carrières, Alpha Oumar Dissa. Au menu des échanges, la question de l’énergie et des mines.

Le Burkina pourra bénéficier du programme « Power africa » des Etats unis d’Amérique. L’annonce été faite par Tulinabo Mushingi, ambassadeur des Etats unis d’Amérique au Burkina Faso, à l’issue du tête à tête qu’il a eu avec le ministre de l’Energie, des mines et des Carrières du Burkina, Alpha Oumar Dissa le 19 février dernier. « Power Africa » est une initiative très claire pour le président Obama. Il y avait quelques pays africains qui étaient des pays cibles, surtout des pays anglophones comme le Ghana, le Kenya, la Tanzanie. Depuis un certains temps, les Etats unis ont décidé, qu’il faudrait élargir cette idée de « Power Africa » aux pays comme le Burkina Faso. Il s’agissait pour nous de discuter avec le ministre pour voir dans quelle mesure le Burkina peut bénéficier d’une initiative comme celle là. Mais nous ne sommes qu’au début », a confié le diplomate américain. Outre la question de l’énergie, il a aussi été question des mines. Les mines, l’énergie faisant partie des priorités du Burkina Faso, les Etats unis d’Amérique, a indiqué l’ambassadeur voudraient accompagner le pays des hommes intègres dans ce sens. Et en cela, le Burkina peut compter sur le gouvernement et les entreprises américains. « Aux Etats unis d’Amérique, nous avons beaucoup de compagnies privées qui s’intéressent aux mines, qui s’intéressent à l’énergie solaire. Nous sommes convaincus que nous avons de l’expertise que nous pouvons partager avec le Burkina Faso », a-t-il dit. Pour sa part, Alpha Oumar Dissa, ministre de l’Energie, des mines et des Carrières s’est réjoui de la disponibilité des Etats unis d’Amérique de soutenir le Burkina dans sa quête du bien être de la population. « Que ça soit le programme « Power Africa » ou le prochain Compact du MCA, nous avons discuté et nous avons vu que nous sommes sur la même longueur d’onde. Nous avons vu que la vision des Etats unis qui est d’utiliser les énergies renouvelables pour réduire les coûts de l’énergie à travers le monde, est la vision que nous partageons. Nous avons vu comment les entreprises minières américaines peuvent intervenir au Burkina », a laissé entendre le ministre Alpha Oumar Dissa. Lancé en fin juin 2013 par le président américain Barack Obama, le programme « Power Africa » vise à installer 30 000 mégawatts de capacités électriques en Afrique subsaharienne, de façon à alimenter en électricité, 60 millions de foyers dans la région, selon notre confrère Jeune Afrique. Mi-2015, poursuit notre confrère, l’administration américaine indiquait avoir finalisé 4 100 mégawatts de projets et compter 15 000 MW supplémentaires de projets électriques à l’étude.

Moubarak SILGA
Ecodufaso.com/ ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles