Connecte-toi avec nous

International

   |

En Europe, les difficultés d’approvisionnement de GNL algérien, profitent aux Américains

Les difficultés de l’Algérie à approvisionner correctement le marché européen en gaz naturel liquéfié (GNL) profitent aux producteurs américains. Selon TSA Algérie qui cite l’agence de presse Reuters, les producteurs américains ont réduit les ventes vers leurs clients traditionnels en Asie, afin de profiter d’une hausse de la demande et des prix du gaz en Europe.
Notre source révèle que plusieurs navires transportant du GNL sont entrés dans les eaux des pays qu’approvisionnait l’Algérie. Une situation qui est due à certains problèmes d’ordre technique que rencontre le terminal d’exportation de GNL de Skikda, en Algérie, depuis quelques jours.
Cette situation représente un obstacle majeur au programme d’élargissement de la clientèle des producteurs algériens d’autant plus que le GNL en provenance des Etats-Unis est moins cher que celui d’Algérie.
Dans le Sud de la France, par exemple, les prix du gaz ont grimpé au plus haut, à 14$ par million de BTU alors que le million de BTU en provenance de la Louisiane est à 3,25 dollars, indique Reuters. Le pays maghrébin ne pourra donc pas profiter de cette hausse du prix du GNL tant que la Sonatrach n’aura pas réglé le problème à Skikda.
Il faut rappeler que GRTgaz, une filiale d’Engie qui approvisionne en gaz le Sud de la France, a déploré une forte baisse de l’approvisionnement algérien en GNL et entrevoyait de puiser dans ses réserves jusqu’à trouver une alternative. La solution est donc venue des Etats-Unis et le GNL américain pourrait bien remplacer définitivement le GNL algérien sur le marché européen.

ecodafrik.com

(avec agence ecofin)

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles