Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Elections consulaires du 13 novembre: 322 candidatures validées

Plus de 11.000 électeurs inscrits iront aux urnes le dimanche 13 novembre 2016 dans le cadre des élections consulaires à la Chambre de commerce et de l’industrie du Burkina Faso (CCI-BF). Au total 322 candidatures ont été validées, selon la Commission d’organisation des élections consulaires (COEC).

La Commission d’organisation des élections consulaires (COEC), précise qu’il y a eu en définitive 294 candidats aux postes d’élus consulaires et 28 autres aux postes de délégués régionaux de la CCI-BF. Il en ressort que ces candidatures ont été retenues sur un ensemble de 354 dossiers, tous postes confondus. Seuls 32 candidatures ont été rejetées, soit un taux de candidatures validées de 83% environ. De l’avis de la Commission d’organisation, au total 11.545 électeurs sont inscrits sur les listes électorales.
Le processus électoral à la CCI-BF a été lancé depuis le mois d’août dernier. Ainsi, dès le 2 août 2016, a eu lieu une rencontre d’information sur le processus électoral avec les membres des associations et groupements professionnels du secteur privé à Ouagadougou. Une réunion semblable a eu lieu le 4 août à Bobo-Dioulasso.
Le chronogramme a également prévu le tour du Burkina Faso par des équipes pour organiser des sessions d’information sur les conditions d’éligibilité au profit des opérateurs économiques. Le processus électoral a été émaillé de tension par moments. En effet, des organisations d’acteurs de commerçants ont menacé de boycotter lesdites élections, à cause des irrégularités qu’ils auraient constatées.
La COEC a tenu bon en maintenant les élections à la date initialement fixée. Cependant, les élections du dimanche ne mettront fin au processus.

 

2-la-lutte-sannonce-serreeAprès la tenue du scrutin le 13 novembre, le processus va se poursuivre par la proclamation des résultats par le ministre en charge du commerce le 21 novembre. Puis interviendra l’installation officielle des membres de la nouvelle assemblée consulaire suivie de l’élection du nouveau bureau consulaire.
Les nouveaux membres des assemblées consulaires régionales, selon le chronogramme, devraient être installés du 22 au 25 novembre. Ce sont ces nouveaux membres qui vont élire le nouveau président de la CCI-BF, c’est-à-dire, la personne qui va succéder à Alizéta Ouédraogo, plus connue sous le surnom de Alizet Gando dont le mandat n’est pas arrivé à terme. Les prétendants au poste sont nombreux. L’on cite, entre autres, Apollinaire Compaoré de Planor Afrique, Safiétou Lopez/Zongo, Présidente directrice générale (PDG) de l’entreprise Afrique Construction SA, Adama Ouédraogo, patron des hôtels Palm Beach et Mahamadi savadogo dit Kadafi, PDG de Pétrofa.
Les élections consulaires de cette année se feront sur la base de réformes introduites dans les statuts de la Chambre de commerce et d’industrie. Celles-ci portent, entre autres points, sur l’accroissement du nombre des élus consulaires qui passe de 123 à 151 membres pour améliorer la représentativité des milieux d’affaires au sein de la Chambre consulaire, l’entrée de nouveaux acteurs dans les instances consulaires pour réduire les écarts et équilibrer la représentation des catégories à la Chambre de commerce. A cela s’ajoutent la création de délégations consulaires régionales (DCR), l’instauration du principe de l’alternance et le renforcement de la démocratie au sein de l’Assemblée consulaire, l’amélioration de la gouvernance avec l’institution d’une charte d’éthique et de déontologie qui sera signée par tout élu consulaire en début de mandat, etc.
Les élections consulaires vont coûter au moins 400 millions de F CFA, aux dires des organisateurs.

 

Alfred KANON
ecodufaso.com / ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles