Connecte-toi avec nous

International

   |

Éditorial/ Et si le Ghana était la prochaine Grèce ?

L’onde de choc mondiale qui a accompagné le «non» grec, dimanche 5 juillet, devrait faire réfléchir les pays africains. Beaucoup se sont réendettés en dollars suite à l’effacement de leurs ardoises auprès des bailleurs.

Sur la seule année 2014, les Etats du continent ont prélevés, hors crédit-achat et crédits fournisseurs déguisés en aide, environ 9 milliards de dollars dans les marchés financiers internationaux. Cette boulimie inquiète. En 2015, la dette africaine ne fait pas trop courir.

Les investisseurs montrent moins d’appétits et y réfléchissent à deux fois. Faut-il s’en alarmer ? Nous pensons que oui. Le ratio dette sur PIB dépasse déjà la barre de 50% au Sénégal et en Côte d’Ivoire, restant, certes, largement en deçà de la limite communautaire de 70% fixée par l’UEMOA.

Lire la suite

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles