Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Economie : Orabank – Burkina veut miser sur le capital humain

Les cadres d’Orabank-Burkina ont effectué une sortie dénommée « Retraite stratégique » le samedi 17   novembre   2018 à Lagon   Lodge Hôtel, localité située   à une vingtaine   de kilomètres de Ouagadougou. Placée sous le thème « S’engager dans une croissance durable et de qualité », cette   rencontre a permis aux responsables   de cette   institution   financière d’échanger sur les   voies et moyens   pour   renforcer l’expérience   client.

 

Après Koudougou, Loumbila, les cadres de Orabank-Burkina se sont retrouvés   à Lagon Lodge Hôtel pour la troisième fois consécutive, en vue   de  renforcer l’expérience   client en mettant ainsi le client au   cœur   de la   banque.

La   retraite stratégique se veut une plateforme d’échanges et de partage d’expérience entre personnel afin   d’assurer la   pérennité et la   croissance de   l’institution. Suite aux échanges sur le thème « S’engager dans une croissance durable   et de   qualité » des recommandations ont été   formulées à l’endroit de la   direction   générale et des engagements  ont été pris par l’ensemble   des participants, pour une meilleure collaboration et une meilleure interaction entre eux.

« Aujourd’hui, Orabank Burkina est une banque   qui   se porte bien. Pour les nouvelles orientations, Orabank   s’est fixée des objectifs ambitieux mais réalistes en termes de progression de notre PNB et du Total bilan. Orabank s’est donné les moyens   également d’y arrivé. 2019 sera l’année de la consécration» a expliqué la Directrice des opérations, Alizèta Dakouré.

 

Vue partielle des participants de la retraite stratégique

Vue partielle des participants de la retraite stratégique

 

L’un   des   facteurs de succès d’une institution   financière comme Orabank demeure   le capital humain. C’est l’employé qui   crée de la   valeur   à travers l’interaction des opérations avec les   clients.  Un salarié engagé et motivé égal à   une   augmentation de la productivité qui   se traduit par la   hausse de la   rentabilité au grand bonheur   de tous (employés, clients dirigeants et   actionnaire).

Conscient  de  la  nécessité  d’adaptation  dans  un  paysage   bancaire   en  pleine  mutation  (arrivée   de  nouvelles banques  ,  digitalisation  )  il   apparait nécessaire selon les  responsables ,  de   définir  les  mécanismes à  même  d’anticiper  les  besoins  du  marché  à  travers  une  offre de   solutions  innovantes  à  valeur   ajoutée répondant  aux   attentes  des   consommateurs  aussi divergents,   d’où  le  sous thème « comment   mettre  en  place  une  organisation   promouvant  l’agilité  et  le  bien-être  de   tous ».

Le personnel   s’est   engagé   avec la banque à plus   de moyens, plus   de   reconnaissance de travail   fait, mais   également plus   de performances individuelles et aussi   de performances   collectives.

 

Orabank Burkina s’est fixé un objectif qui est   celui   de grandir.  En   témoigne les   performances   réalisées   ces trois   dernières   années avec le prix de la meilleure banque du Burkina en 2017.

A en croire ses responsables, les   acquis de la banque sont l’expérience client, la   proximité   avec ceux-ci.

En   termes, de positionnement, « aujourd’hui, Orabank-Burkina   s’affirme sur    le marché   comme une banque agile, comme une banque humaine et surtout comme une banque   audacieuse et bien sûr, une banque   innovante » a   rassuré le Directeur   Général de la banque, Martial Goeh-Akue. Et pour relever les défis, le DG   a indiqué qu’il s’agit «de   poursuivre la   transformation   de la banque, une transformation alignée avec la stratégie du groupe Orabank ».  Pour lui, les   défis   sont clairs, « continuer à   grandir mais pour que   cette   croissance soit une   croissance   profitable, non   seulement    à la banque mais aussi    aux clients. Tout en    mettant l’accent sur    les clients, le personnel devra être au   cœur de la transformation   de la banque »

À la sortie de cette retraite stratégique 2018, plusieurs   résolutions ont été prises   et partagées   par l’ensemble des participants qui se sont engagés pour leur mise en œuvre.  Cette retraite s’est terminée par les jeux   de   sociétés à l’issue   du déjeuner convivial.

 

 

 Kossi Fiakofi (Stagiaire)

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue