Connecte-toi avec nous

Tic & Telecoms

   |

Economie numérique : Top départ de la 14ième édition de la SNI 2018

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a présidé la cérémonie d’ouverture de la 14ième édition de la semaine nationale de l’internet (SNI) et des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), le jeudi 22 novembre 2018 à Ouagadougou au pavillon Soleil levant du SIAO.

Selon un rapport du ministère du Développement de l’Economie Numérique et des Postes, le taux de pénétration des TICs au Burkina Faso est de 93 ,21% au premier trimestre de l’année 2018 et à 95,02% au second trimestre. Le nombre d’abonnés internet mobile est de six millions cent dix-neuf mille six cent soixante-neuf (6 119 669) abonnés et au deuxième trimestre, le nombre d’abonnés était de six millions six cent dix-neuf mille sept cent cinquante-huit (6 619 758) soit un taux de 30% au premier trimestre à 32,7% au deuxième trimestre. Ce qui est une performance car selon le ministre du Développement de l’Economie Numérique et des Postes, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, « La moyenne africaine est aujourd’hui autour de 22%. »

Le taux de couverture nationale de la 3G est de 82% ce qui est relativement acceptable. Par contre, le nombre d’abonnés fixes est de 14.056 soit une stagnation du taux et la télé densité est 0 ,4%.
Placée sous le thème « Innovation numérique pour la transformation structurelle de l’économie et de la société » cette 14ème édition de la semaine nationale de l’internet (SNI) est une déclinaison de la vision et de l’engagement de l’Etat à faire du numérique, un véritable levier de développement.
Du 22 au 24 novembre 2018, la SNI se présentera comme une opportunité offerte aux acteurs et professionnels afin d’échanger leurs points de vue, de partager leurs expériences et leurs visions sur divers thématiques.

Malgré les performances enregistrées par le Burkina Faso en termes de pénétration des TIC , le ministre du Développement de l’Economie Numérique et des Postes a dit que il y a aussi des défis à relever car la fracture numérique persiste et la qualité des services reste à améliorer Selon madame Ouattara/Sanon, « pour impacter structurellement l’économie , nous devons rendre accessible aux citoyens , aux entreprises des services de communications de qualité afin qu’il profite confortablement au potentiel du numérique »

SNI1

Une vision que le Premier ministre Paul Kaba Thieba a partagé. Il a saisi l’occasion pour rappeler que son gouvernement ne ménagera aucun effort pour que les TIC soient accessibles à tous « il est très important de suivre aujourd‘hui l’évolution de la technologie dans notre économie nationale. Le président du Faso a mis la question de l’internet au centre du PNDES. C’est pourquoi, nous faisons tout au niveau du gouvernement pour faire en sorte que tous les Burkinabè qu’ils soient dans les villages aient accès à l’internet à moindre coût. »
Le coût d’accès à l’internet est élevé au Burkina par rapport aux autres pays entrainant ainsi donc le problème de compétitivité du prix par rapport aux concurrents. Aussi le premier ministre a estimé qu’il est important de mettre en place des solutions qui permettront non seulement d’avoir la capacité dont l’économie a besoin mais aussi faire en sorte que sa disponibilité soient dans des conditions de compétitivité de l’économie nationale.

Cependant, l’implémentation des projets structurants d’infrastructures comme le réseau national en fibre optique en cours de déploiement et le point d’internet qui ont été réalisé par l’Etat sont autant de signes qui vont apporter des réponses concrètes aux défis du numérique. Pour le gouvernement, ces stratégies doivent servir de catalyseur pour une mobilisation de l’ensemble des acteurs pour l’ édification d’un secteur compétitif impactant positivement de façon inclusive le développement.
Outres les activités des éditions antérieures, cette 14ème édition va connaitre des innovations majeures. Il s’agira de la journée des logiciels libres, la journée des communautés, la formation grand public sur la création de blog, le forum blog change, la journée sans papier et le musée des télécommunications.

Kossi Fiakofi (Stagiaire)
Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue