Connecte-toi avec nous

Tic & Telecoms

   |

Economie numérique : Le Burkina Faso prépare sa stratégie 2025

Les TIC influent de manière déterminante sur le développement social et économique de la société et constituent, dans un monde de plus en plus interconnecté, un outil essentiel du développement humain durable. En 2004, le Burkina Faso s’est doté d’une politique nationale dénommée « stratégie d’opérationnalisation du plan de développement de l’infrastructure nationale d’information et de communication » communément appelée « Cyber Stratégie nationale ». La mise en oeuvre de cette stratégie s’est traduite par la création d’un environnement juridique et institutionnel favorable, le développement des infrastructures et services Télécom/TIC et Postes, la vulgarisation, sensibilisation sur l’usage des TIC. Afin que les TIC continuent à être d’importants vecteurs de croissance économique au Burkina Faso, le ministère du développement de l’économie numérique et des postes tient son 1er Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) du 11 au 12 février. En termes d’acquis engrangés en 2015, le ministère note l’accélération du projet d’installation d’internet dans les universités publiques, les cités universitaires et l’Institut des Sciences (IDS), la mise en œuvre de l’Initiative Open Data Burkina, l’extension du réseau postal à travers la construction de nouvelles agences postales sur le territoire national,… Tous ces acquis doivent être consolidés dans le cadre de la stratégie « Burkina numérique 2025 » pour l’élaboration de laquelle le ministère s’active. Cette stratégie permettra entre autres de développer des infrastructures de services de communication électronique pour réduire la fracture numérique, moderniser l’administration et offrir des services de qualité aux populations. Pour ce faire, la gestion du projet Backbone national devra être optimale. Un réseau Backbone (ou réseau coeur) est la partie centrale d’un réseau de télécommunications qui fournit divers services à des clients qui sont connectés par le réseau d’accès. Au Burkina Faso, le projet Backbone national a été approuvé en juin 2013. Il vise à doter à terme le pays de 5 400 km de fibre optique afin d’améliorer la connectivité à Internet et la communication. Les chefs-lieux des 45 provinces, 82 localités et bien entendu les zones urbaines seront raccordés pour bénéficier d’un réseau de débit très élevé allant de 100 Gbps dans le cœur du réseau à 40 Gbps dans les artères secondaires. Actuellement, le Burkina Faso se classe en bas de la liste mondiale pour la plupart des indicateurs relatifs aux télécommunications déclarés par l’Union internationale des télécommunications (UIT), car seulement environ 3% des habitants étaient des utilisateurs d’Internet en fin 2012, selon les statistiques de l’UIT. Cela comparativement à une moyenne de 34,4% de la population mondiale et 15,6% de la population africaine. Le backbone et la stratégie numérique dans son ensemble devraient donc permettre d’améliorer substantiellement le rang du Burkina Faso.

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles