Connecte-toi avec nous

Développement

   |

ECONOMIE : Le PNDES acquiert 131 milliards de F CFA de financement

Le lundi 18 décembre 2017, le gouvernement burkinabè à travers le Plan National de Développement et Social (PNDES) a enregistré un financement de 131 milliards FCFA. Ce financement est le fruit de cinq engagements signés avec la Banque mondiale (BM), le Fonds international de développement agricole (FIDA), la Banque africaine de développement (BAD), l’Agence française de développement (AFD) et la République de Chine (Taïwan).
 

SUR LE MEME SUJET...

Les engagements avec la BAD ont porté en effet sur la signature de trois conventions de financement sous forme de prêt et de don d’un montant de 60,13 milliards de francs CFA. Il s’agit d’un don et un prêt du Fonds africain de Développement (FAD), et d’un prêt de la Banque africaine de développement. Plus spécifiquement, la Banque financera le projet à travers un prêt BAD de 35 millions UC (27,56 milliards francs CFA), un prêt FAD de 16 millions UC (12,60 milliards francs CFA) et un don FAD de 25,36 millions UC (19,97 milliards francs CFA). Ce financement est destiné à soutenir le projet de renforcement de la route communautaire CU2a section de Gounghin-Fada N’Gourma-Piéga-frontière du Niger, long de près de 218 km.
La convention avec la Banque Mondiale est relative à la signature d’un protocole d’accord de financement pour la mise en œuvre de la deuxième opération de financement de la série d’appuis aux réformes sur l’énergie et la gestion budgétaire, connue sous l’appellation de l’Appui budgétaire national (ABN). D’un montant de 75 millions de dollars américains, soit environ 42 milliards de francs CFA, ce soutien de la Banque mondiale permettra de renforcer la capacité du Gouvernement du Burkina Faso à réduire les déséquilibres entre l’offre et la demande d’électricité tout en améliorant la gestion des finances publiques du pays et la gouvernance.
La convention avec le FIDA porte sur des échanges de notes relatives à l’Accord de financement sous forme de dons et de prêts d’un montant de 38 millions de dollars US soit 20,8 milliards de FCFA au profit du Projet d’Appui à la Promotion des Filières Agricoles (PAPFA). Le Projet couvre les régions de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et des Hauts Bassins. De façon spécifique, le FIDA financera le Projet à travers un don à hauteur de 19 millions de dollars US soit environ 10 milliards de francs CFA et un prêt à hauteur également de 19 millions de dollars US soit environ 10 milliards de francs CFA.
Les engagements avec l’AFD portent sur la signature d’un accord de financement.
D’un montant total de 10 millions d’euros, soit environ 6,56 milliards de FCFA, ce financement sous forme de subvention s’inscrit dans le cadre du programme d’aide budgétaire dénommé « Cadre général d’organisation des appuis budgétaires en soutien à la mise en œuvre du PNDES » signé entre le Gouvernement du Burkina Faso et les Partenaires techniques et financiers intervenant sous forme d’aide budgétaire sectorielle ou globale. Il vise à soutenir la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES), et à participer à l’apurement des arriérés accumulés par l’Etat burkinabè auprès de l’ONEA.
Les engagements avec la Chine Taïwan ont porté sur un appui d’un montant total de 2 286 735 d’euros, soit l’équivalent d’1 milliard 500 000 000 millions (1 500 000 000) de francs CFA accordés au Burkina Faso par la République de Chine (Taïwan), pour le financement du projet de mise en place d’une unité de coronarographie et de cardiologie interventionnelle pour le dépistage et la prise en charge des maladies cardiovasculaires au Centre Hospitalier Universitaire de Tengandogo.
A noter que ces conventions sont le déroulement des engagements qui ont été pris par les différents partenaires lors de la rencontre de Paris en décembre 2016.
 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

 
 
 
 
 

Annonce publicitaire