Connecte-toi avec nous

Développement

   |

ECONOMIE : Le Burkina Faso adopte des réformes pour rendre le climat des affaires plus attractif

Le comité de pilotage pour le suivi du climat des affaires s’est réuni à la primature

 

 

La 4ième session du comité de pilotage pour le suivi du climat des affaires s’est tenue le 15 Janvier 2019, sous la direction du chef du gouvernement Paul Kaba Thiéba. Elle avait pour but de faire le point sur l’ensemble des réformes portant sur l’adoption du plan triennal 2019-2021.

151e sur 190 pays évalués, c’est le classement du Burkina Faso, selon le rapport Doing Business 2019. La 4ième session du comité de pilotage pour le suivi du climat des affaires a réuni les hommes d’affaires, quelques membres du gouvernement, et des partenaires. A entendre le ministre du commerce de l’industrie et du commerce Harouna Kaboré, le Burkina Faso est un pays qui a amélioré son dispositif en matière de facilitation des affaires au regard de l’évaluation qui a été faite. «Le Burkina a fait suffisamment de réformes, ce qui lui a valu la matrice de 8 points l’année dernière « avec un taux de pourcentage très intéressant » a-t-il souligné.

Selon toujours le ministre du commerce l’adoption du plan triennal 2019, 2020,2021 vise à lever les goulots d’étranglement en matière de communication.  Un plan, qui est accompagné d’une série de réformes qui visent à rendre le pays attractif dans le monde des affaires. La résolution d’accélérer les réformes en vue d’obtenir des résultats satisfaisants dès le premier trimestre du mois de janvier a également été prise.

Par ailleurs, il a été décidé à l’issue de cette session, que le comité de pilotage se réunisse chaque mois pour évaluer l’ensemble des réformes.

Pourtant, le Rapport Doing Business édition 2019 de la Banque Mondiale indiquait que le Burkina Faso chute à la 151ième place soit un score de la facilité de faire les affaires en régression de 51.57. L’édition 2018 classait le pays à la 148ième place mondiale et celle 2017 à la 146ième place. Depuis 2016, le Burkina Faso a entrepris un vaste programme de développement économique et social beaucoup marqué par des réformes macroéconomiques avec une vision d’atteindre le TOP 10 du Doing Business.

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
 

 

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles