Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Economie : La BRVM veut intéresser les PME du Burkina au marché de la bourse

Le Directeur Général de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), Edoh Kossi Amenounve a rencontré le Premier Ministre Paul Kaba Thiéba le lundi 12 novembre 2018. Objectif, faire le point de l’évolution de l’activité boursière au sein de l’espace UEMOA aux autorités burkinabè.

Pour la redynamisation et le développement du marché boursier régional, le Directeur Général de la BRVM Félix Edoh Kossi Amenounve accompagné d’une forte délégation ont été reçu en audience par le Chef du gouvernement Burkinabè. A sa sortie d’audience, le patron de la BRVM dit avoir présenté un certain nombre de projets sur lesquels son institution travaille déjà.
Il s’agit de la question du développement du troisième compartiment de la BRVM qui est dédié aux Petites et Moyennes Entreprises(PME). La question du financement des (PME) est une question fondamentale pour les pays.
La BRVM a présenté au Premier ministre, l’état d’avancement de ce compartiment. A ce jour, il y a déjà une entreprise du Burkina Faso qui est dans le programme de préparation à l’accès à ce compartiment. Aussi trois (3) autres entreprises du Burkina Faso ont été identifiées et qui vont bientôt bénéficier de ce compartiment. « Nous nous réjouissons du fait que ces entreprises du Burkina ont saisi l’enjeux du financement par le marché et cherchent donc à accéder au troisième compartiment » s’est félicité Monsieur Félix Edoh Kossi Amenounve.
La délégation a sollicité l’appui du Premier ministre dans ses actions d’accompagnement et plus particulièrement la mise en place des mécanismes les plus indiqués pour encourager les entreprises du Burkina, notamment des (PME) à accéder aux marchés.

Le DG de la BRVM Félix Edoh Amenounve

Le DG de la BRVM Félix Edoh Amenounve

La privatisation des admissions volontaires a été également abordée. Il s’agit du fait d’avoir de plus en plus de grandes entreprises du Burkina Faso à la côte de la (BRVM) et encouragé par la BRVM. « Nous a en avons trois (3) aujourd’hui et nous voulons qu’il y soit plus d’entreprises burkinabè à la côte de la BRVM. »
En outre vu de l’importance de la diaspora du Burkina, la BRVM a recommandé l’Emission obligataire pour la diaspora afin d’accompagner les projets de développement économique et social. Par conséquent, l’institution a proposé des mécanismes de collectes des ressources de la diaspora pour pouvoir accompagner le processus de développement.
Toutefois, la BRVM a aussi recommandé aux autorités du Burkina Faso, une alternative de levée de ressources financière notamment « l’émission obligataire en monnaie chinoise ». Aux dires du Directeur Général, c’est une piste que l’Etat doit explorer pour avoir des ressources externes pour le financement d’un certain nombre de projets.
La question du financement des mines, l’éventualité de la mise en place d’une bourse ou d’un compartiment minier pour pouvoir aider ce secteur à se développer et à créer plus de richesse pour l’économie du Burkina était également au menu des échanges avec le premier ministre.

C’est devenu une tradition pour la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) de passer dans les pays de L’UEMOA, pour rencontrer les entreprises, le secteur privé et les investisseurs et discuter des enjeux de développement. A cet effet la BRVM organise les 12 et 13 novembre 2018 à Ouagadougou, une journée de sensibilisation et de promotion au Burkina Faso.

Kossi Fiakofi (Stagiaire)
Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
 

 

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles