Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Economie-Burkina Faso : La DGEP affiche une performance d’un taux d’exécution financière, de 92% en 2020 contre 86,77 % en 2019

Les travaux de la conférence annuelle de la direction générale de l’économie et de la planification (DGEP) se sont ouverts le 16 décembre 2020 sous le signe « Quels outils et instruments pour assurer à la direction générale de l’économie et de la planification un pilotage efficace de l’économie et du développement ?». La cérémonie d’ouverture a été présidée par la conseillère technique auprès du ministre chargé de l’aménagement du territoire, Alima Kaboré, représentant le ministre.

La conférence annuelle de la DGEP est une instance qui permet de passer en revue le rapport d’activités de l’institution au 30 novembre 2020 et le programme d’activités 2021. La DGEP affiche en termes de performances, au 30 novembre 2020 un taux d’exécution physique des activités de 70% contre 72,70 % en 2019. Quant au taux d’exécution financière, il se chiffre à 92% en 2020 contre 86,77 % en 2019. Des résultats qui témoignent du dynamisme des cadres de la direction et de leur abnégation, selon la conseillère technique Alima Kaboré.

Cette rencontre qui se veut annuelle et constitue un cadre de validation des différents documents et à l’ensemble des agents de se mettre à l’œuvre pour la valorisation de la fonction de planification. La DGEP a en effet pour mission d’assurer la planification globale du pays et d’accompagner les autres structures des départements ministériels dans la planification des stratégies et des politiques qui doivent être mise en œuvre au niveau national, et dans ce sens, la DGEP assure le leadership pour l’accompagnement dans les différentes structures dans la planification, le suivi-évaluation des politiques publiques. La DGEP s’est donc doté d’outils et instruments dont la mise en œuvre permettra à la structure d’assurer un pilotage efficace de l’économie. Il s’agit entre autres de l’élaboration d’un plan stratégique institutionnel, d’un plan de communication, d’un plan de formation et un manuel de procédure. L’élaboration et l’opérationnalisation de ces outils permettront de mieux valoriser la fonction planification, selon le directeur de la DGEP, Issa Larba Kobyagda.

La planification est la mission traditionnelle de la DGEP. Elle est un mécanisme d’allocation des ressources qui est en contraste avec les mécanismes du marché. En effet, dans une économie centralement planifiée, l’allocation des ressources est déterminée par un plan global de production qui spécifie les exigences de sortie.

Sombéwendin Micheline Thiombiano /Nanéma

Ecodufaso.com/Eocdafrik.com

Annonce publicitaire