Connecte-toi avec nous

Portraits

   |

Dr Sylvestre OUEDRAOGO : Un Entrepreneur social, pure produit …

Dr Sylvestre OUEDRAOGO : Un Entrepreneur social, pure produit « made in Burkina.»

Dr Sylvestre Ouédraogo est un Enseignant-Chercheur en économie et Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) à l’Université Ouaga 2. Il est aussi Responsable scientifique de l’Institut de la Formation ouverte à Distance (IFOAD) de l’Université Ouaga 2. L’IFOAD œuvre dans la formation, l’appui conseils et le développement d’applications webs (bases de données, applications mobiles) pour le monde rural. Dr Ouédraogo est le Président de l’Association Yam-Pukri, une structure spécialisée dans les TIC pour le développement et pionnière en la matière en Afrique de l’Ouest.
Dr Sylvestre Ouédraogo est titulaire d’un Doctorat en économie du développement, option gestion des projets, des connaissances et systèmes d’informations par les nouvelles technologies. Il s’évertue à la Recherche sur le thème de « l’appropriation sociale et technique des nouvelles technologies surtout en milieu rural. » Il est aussi Responsable de la filière Economie et Gestion des Entreprises d’Economie Sociale et Solidaire (MEGEES de l’Université Ouaga 2.). Dr Ouédraogo avait pour cela déjà coordonné plusieurs travaux de recherches en économie et en technologies de l’information et de la communication au niveau national et international. Dr Ouédraogo intervient également dans le programme Executive Master en politiques et pratiques du développement (DPP) de l’Institut de hautes études internationales et du développement DPP dans les aspects de formation en bureautique et en logiciels statistiques.
A vue d’œil on lui donnerait la quarantaine en termes d’âge. Son style Jean-Polo-veste, fait penser sans exagération à Steve Jobs, Marc Zuckerberg ou à Bille Gates. Véritable moteur propulseur de par son dynamisme, l’on est tenté même de le qualifier de visionnaire pour ses actions préméditées dans le domaine des TIC au service du développement en Afrique. Toujours entre deux vols pour les conférences internationales, Dr Ouédraogo est un porte flambeau du Burkina à l’international. Très réservé, ses collaborateurs disent qu’il est très discret et serait un homme au grand cœur.
En tous cas grand cœur il en a. En effet, malgré ses nombreux diplômes, au lieu de rester en Occident comme beaucoup d’intellectuels africains de sa génération, Dr Ouédraogo voulais servir son Faso natal, et plus l’Afrique. En témoigne ses réalisations avec l’Association Yam-Pukri. Grâce à son Association Yam-Pukri, beaucoup innovations ont été développées au service du secteur agricole et rural. Il s’agit notamment d’outils à la carte, développés pour les organisations agricoles. L’objectif consiste à standardiser ses outils pour en faire profiter d’autres. Il s’agit du logiciel AGRICO qui permet de gérer les coopératives/groupement de commercialisation agricole. Il est utilisé actuellement par la plus grande organisation paysanne de commercialisation céréalière du Burkina, l’Union des groupements de commercialisation de produits agricoles de la Boucle du Mouhoun (UGCPA-BM). Toujours sous sa houlette, un logiciel de gestion du foncier a été développé. Cet instrument est utilisé par le Secrétariat Permanent du code rural du Niger. A ces logiciels il faut aussi ajouter Le logiciel Gestpro qui permet aux organisations de mieux gérer leurs projets. En 2015, un logiciel de gestion du warrantage avec possibilité d’interagir avec des téléphones mobiles était en cours de création et un autre, qui permettra de gérer les chaînes de valeur soja et maïs commandé par ABAC, est en expérimentation.
Pour Dr Sylvestre Ouédraogo, les TIC sont des leviers indispensables pour le développement agricole. Cette assertion justifie sans aucun doute sa dévotion pour l’Association Yam-Pukri. L’association a été créée en 1997. Elle a pour objectif de développer et d’apprendre les nouvelles technologies de l’information aux jeunes africains et au milieu rural. Yam Pukri développe des plateformes sous forme de réseaux sociaux entre autres destinées à promouvoir les échanges entre paysans, vendeurs et autres acteurs du domaine de l’agriculture et l’élevage. A travers ces plateformes les différents acteurs ont accès à des informations essentiellement sur les prix des céréales et des méthodes de production agricole.
Parlant de la particularité des Tic au service du développement, il évoque des raisons économie « Les TIC offre des opportunités, et nous sommes convaincus que le monde rural peut en profiter en utilisant les médias sociaux. On peut en effet réduire les couts de suivi-évaluation des projets agricoles en utilisant les blogs, les formulaires en ligne. On peut accroitre l’efficacité de la communication interne et externes des organisations coopératives par l’usage de la téléphonie sur IP (skype, google drive et autres) on peut également faire du plaidoyer en matière agricole en utilisant les blogs, les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter. Sans oublier que la formation et l’information agricoles peuvent être améliorées avec les outils de publications en ligne. »
Dr Ouédraogo a participé à plusieurs ouvrages collectifs dans le domaine des Technologies de l’information et de la communication. Il a publié en 2003 un livre aux éditions l’Harmattan sur le même thème. Il a été élu en 2010 par l’organisation internationale ASHOKA (ashoka.org) comme Entrepreneur social. En décembre 2014, il a été décoré Chevalier de l’Ordre du Mérite Burkinabè pour ses actions dans le domaine du développement du Burkina Faso
Pour le moment il n’amasse pas des milliards comme certains opérateurs économiques et personnalités déjà rencontrés dans les portraits précédents mais nous osons croire qu’il n’en ait plus pour longtemps au grand dam du Burkina Faso.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles