Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

Douanes du Centre Est 17 kg de lingots d’or saisis

La Direction régionale des douanes (DRD) du Centre-Est, à travers la brigade mobile des douanes de Tenkodogo et le bureau secondaire des douanes de Zabré, a procédé à des saisies composées, entre autres, de 1600 doses de vaccins contre la méningite, plusieurs sachets contenant des tisanes et de savons de toilette, 17kg de lingots d’or et 735 kg de drogue de chanvre indien. La présentation a été faite aux hommes des médias, à travers un point de presse, le mercredi 16 mars 2016, à Tenkodogo.

1600 doses de vaccins contre la méningite saisies dans un car de transport de voyageurs à Koupèla, environ 17kg de lingots d’or estimés à 391 millions de francs CFA que des fraudeurs tentaient de soustraire à la règlementation en la matière au poste de péage de Tenkodogo. Le bureau secondaire des douanes de Zabré a également saisi 735 kg de chancre indien estimés à 73 millions à Bogoré, localité frontalière avec le Ghana et à 40 km de Zabré. Ces saisies ont été présentées aux hommes des médias aux cours d’un point de presse animé par le directeur régional des douanes du Centre-Est, l’inspecteur divisionnaire des douanes, Elie Kalkoumdo. A entendre le patron des hommes «aux bérets noirs» de la région, c’est la première fois qu’une telle quantité de drogue a été saisie en une seule fois dans la région. Le chef de la brigade mobile des douanes, l’inspecteur divisionnaire des douanes, Dominique Wangrawa a relaté le scénario de l’opération. C’est le 12 mars 2016, lors d’un contrôle routier à l’entrée de Koupèla, que les agents des douanes ont immobilisé un car de transport de voyageurs. Interrogé, le convoyeur du car a fait savoir qu’il n’a rien à déclarer sauf les bagages des passagers. La fouille du car a permis aux agents de découvrir un colis qui était à l’intérieur sous des sièges. En inspectant le colis, les agents ont découvert des vaccins contre la méningite transportés comme toute autre marchandise dans la chaleur. La conduite du car à la brigade de Tenkodogo a permis de trouver sur le toit, un autre colis contenant les mêmes vaccins, soit 1600 doses provenant du Bénin. Pour ce qui concerne la saisie de l’or, le chef de la brigade mobile de Tenkodogo a fait savoir que c’est suite à des renseignements que le véhicule de marque Toyota a été immobilisé au niveau du poste de péage de Tenkodogo. Pendant l’immobilisation du véhicule, les occupants ont pris la fuite et ledit véhicule conduit à la brigade mobile. Une fouille plus approfondie a permis à Dominique Wangrawa et ses hommes de découvrir quatre colis contenant des lingots d’or soigneusement camouflés dans les portières du véhicule. «Cette saisie a un caractère très important tel que si vous voyez comment l’or a été dissimulé dans le véhicule, si ce n’était pas quelqu’un qui a eu l’information où qui était sur place, il nous serait difficile de savoir qu’un tel véhicule transporte de l’or», a ajouté le directeur régional des douanes du Centre-Est, l’inspecteur divisionnaire des douanes Elie Kalkoumdo. Le représentant de la Brigade nationale anti-fraude de l’or (BNAF), Yacouba Sawadogo a indiqué que tous les services décentralisés notamment la douane, la gendarmerie et la police sont représentés dans cette structure. «Nous sommes souvent conviés pour de telles saisies en vue de prendre le relais et gérer la procédure jusqu’à terme», a précisé Yacouba Sawadogo. Il a aussi félicité la douane du Centre-Est pour ces saisies et la franche collaboration avec la BNAF. Selon le chef de bureau secondaire des douanes de Zabré, Karim Tassembedo, assistant des douanes, c’est le 8 mars 2016, à la suite d’un renseignement digne de foi, que ses hommes accompagnés des agents de la police nationale, ont effectué le déplacement à Bogoré, localité située à 40 km de Zabré, à la frontière du Ghana. «C’est en présence de l’épouse de l’infortuné absent ce jour, que les douaniers assistés des policiers, ont retrouvé les sacs contenant la drogue dans des cases», a confié Karim Tassembedo. Les questions des journalistes aux organisateurs du point de presse ont permis aux hommes des médias d’en savoir davantage sur les conditions dont ces saisies ont été faites et la suite à donner. Bien d’autres points ont été à l’occasion abordés avec les hommes «aux bérets noirs» de la région, notamment la collaboration entre eux et la population et leurs contributions en termes de recettes pour le budget de l’Etat, etc.

Bougnan NAON
sidwaya.bf

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles