Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Doing Business 2018 : Le Burkina Faso régresse à la 148ième place mondiale

Le Groupe de la Banque Mondiale a rendu public son dernier rapport Doing business 2018 qui mesure la réglementation des affaires et son application effective dans 190 économies du globe, et dans certaines villes au niveau infranational et régional. Les indicateurs présentés et analysés dans le rapport Doing Business évaluent la réglementation des affaires et la protection des droits de propriété, ainsi que leurs effets sur les entreprises, plus particulièrement sur les petites et moyennes entreprises nationales.
Contre toute attente, les performances du Burkina Faso ont visiblement régressé. Le pays occupe la 148ième place mondiale comparativement à 146ième l’année dernière. Au niveau africain, le Burkina occupe la 26ieme place.
Maurice, le Rwanda, le Maroc, le Kenya et le Botswana s’arroge les premières places au niveau africain et aussi respectivement le 25ieme, 41ieme, 69ième, 80ième et 81ième au niveau mondiale.
Le rapport précise en outre que les économies d’Afrique subsaharienne détiennent, pour la deuxième année consécutive, le record du nombre de réformes mises en œuvre pour améliorer l’environnement des affaires.En effet, le nombre total de réformes introduites l’an dernier ressort à 83, contre 80 l’année précédente. Ce qui porte à 798 le nombre de réformes enregistrées ces 15 dernières années dans les 48 économies du continent africain couvertes par le rapport.Faisant ainsi de l’Afrique subsaharienne, la région la plus représentée dans le classement 2018 des pays les plus réformateurs, avec trois pays placés dans le top 10 mondial : le Malawi, le Nigéria et la Zambie. Les réformes en ce qui concerne l’obtention des prêts mis en œuvre dans ces trois pays auront fortement retenu l’attention de l’équipe Doing Business du groupe de la Banque mondiale.Par ailleurs, avec six réformes introduites l’an dernier, le Kenya détient le record africain en nombre de réformes mises en œuvre. Suivi par la Mauritanie, le Nigéria, le Rwanda et le Sénégal avec chacun cinq réformes.
Du reste Maurice arrive, cette année encore, en tête du classement africain, il affiche à son compteur un total de quatre réformes mises en œuvre.
Depuis 2016, le Burkina Faso a entrepris un vaste programme de développement économique et social beaucoup marqué par des réformes macroéconomiques avec une vision d’atteindre le TOP 10 du Doing Business.
 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles