Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Doing business 2016 : Le Burkina 142è sur 189 économies

Le 29 octobre dernier, la Banque Mondiale a publié le rapport « Doing Business 2016 », qui mesure chaque année la qualité et l’évolution du climat des affaires à travers le monde. Le rapport note une nette progression des pays africains même si de nombreux efforts restent à fournir. Le Burkina Faso lui, fait un bond en avant eu égard à ses performances en matière de création d’entreprise.

En ce qui concerne le top 10 du classement général, Singapour conserve sa première place. La cité asiatique est suivie de la Nouvelle-Zélande, à la deuxième place ; le Danemark ; la République de Corée (4e) ; Hong Kong, Chine (5e) ; le Royaume-Uni (6e) ; les États-Unis (7e) ; la Suède (8e) ; la Norvège (9e) ; et la Finlande (10e). L’autre principal constat relevé par le rapport, concerne les réformes visant à améliorer la création d’une entreprise. Un total de 45 pays, dont 33 sont des économies en développement, a entrepris des réformes visant à faciliter, pour les entrepreneurs, la création d’une entreprise. L’Inde a effectué des améliorations significatives en éliminant l’exigence de capital minimum et celle d’un certificat d’exploitation, épargnant aux entrepreneurs une procédure inutile ainsi qu’un délai de cinq jours. Le Kenya a également facilité la constitution d’une entreprise en simplifiant les procédures de pré-inscription et en réduisant le temps d’incubation de quatre jours. L’édition 2016 du rapport Doing Business relève que la région Afrique subsaharienne compte à elle seule pour environ 30 % de la totalité des réformes mises en place dans le monde au cours de l’année écoulée. La région peut également se targuer de compter 5 représentants au top 10 mondial des pays ayant le plus amélioré le climat des affaires, soit des économies ayant mis en place au moins 3 réformes et par conséquence ayant augmenté leur classement mondial : l’Ouganda, le Kenya, la Mauritanie, le Bénin et le Sénégal. De multiples réformes ont également été mises en œuvre en Côte d’Ivoire, à Madagascar, au Niger, au Togo et au Rwanda. L’économie la mieux classée de la région est Maurice, au 32ème rang mondial. Le Rwanda est la deuxième économie la mieux classée de la région avec un rang mondial de 62è. Le Burkina Faso progresse de 06 places passant du 149è mondial en 2015 au 143è en 2016. 189 pays en tout sont classés. Les réformes les plus significatives pour le Burkina Faso concernent le secteur de la création d’entreprise. Dans ce domaine, le pays gagne 75 points passant du 153è rang en 2015 au 75 rang en 2016. Les performances du pays sont moins reluisantes au niveau de l’octroi de permis de construire, du raccordement à l’électricité, du transfert de propriété, de l’obtention de prêts, de la protection des investisseurs minoritaires, du paiement des taxes et impôts, du commerce transfrontalier, de l’exécution des contrats et du règlement de l’insolvabilité.

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles