Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Digitalisation : La CIF-AO lance officiellement le déploiement de son système unique d’information et de gestion dénommé SAB-AT

Aperçu du Présidium

La Confédération des Institutions Financières d’Afrique de l’Ouest (CIF-AO) a annoncé l’effectivité du déploiement de son nouveau système unique d’information et de gestion dénommée SAB-AT. C’était au cours d’une conférence de presse animée le 22 août 2020 à Ouagadougou dans l’enceinte de Palace Hôtel sous la présidence du PCA/ FCPB Alain Ousmane Zidouemba.

Ces dernières années, bon nombre d’institutions financières et de crédit se sont tournés vers la digitalisation de leurs activités et services afin de mieux répondre aux besoins des clients. A ce titre, d’un coût de 10 milliards de FCFA, SAB-AT est une innovation de la CIF pour s’adapter à cette nouvelle donne financière.

« Ce projet a démarré en 2015 et marque un changement de logiciel transactionnel qui va offrir des services de qualité » selon le Directeur Général de la CIF-AO, Mathieu Soglonou. Il démarre au Burkina Faso avec le réseau des Caisses Populaires. Ce nouveau système va doter les six (6) réseaux de coopératives d’épargne et de crédit qu’elle fédère, d’un système d’information et de gestion moderne dont la mise en production se déroule sur la période 2020-2021 a expliqué le DG de la CIF. Il permettra à terme d’interconnecter six réseaux ouest africains de microfinance, membres de la CI-AO et d’améliorer la qualité et la fiabilité de leurs données financières.

La DG de la FCPB Azaratou Sondo a rassuré l’ensemble des clients

Au Burkina Faso, le système couvre l’ensemble des deux cents points de vente de la CIF. En date, il observe un taux de basculement de 70% en deux semaines d’effectivité. La Directrice de la Faîtière des Caisses Populaires du Burkina ( FCPB) Azaratou Sondo, a rassuré l’ensemble des usagers des services quant aux désagréments liés à l’exploitation du logiciel qui se présentent. D’ores et déjà des dispositions sont prises pour dépendre d’un seul opérateur ou d’une seule technologie. Il promet donc des lendemains meilleurs a insisté Monsieur Mathieu Soglonou. Au-delà des dépôts-retraits le système de crédits sera associé à la plateforme ainsi que l’amélioration du coût des crédits.

La FCPB regroupe au plus de 600 mille membres du RCPB. C’est pourquoi « l’enjeu est de taille et nous appelons les membres à la patience. Ce nouveau SIG vise l’optimisation des processus de production et de gestion des ressources tant humaines que matérielles «  a insisté PCA/ FCPB Alain Ousmane Zidouemba.

La Confédération des Institutions Financières d’Afrique de l’Ouest (CIF-AO) regroupe six réseaux de coopératives et mutuelles d’épargne et de crédit établis au Burkina Faso, au Mali, au Bénin, au Togo et Sénégal. Il enregistre 800 points de ventes et plus de 4 millions de clients/membres et 601,821 milliards d’actifs au 31 décembre 2019 pour des fonds propres estimés à 163,5 milliards de FCFA.

Après 48 ans d’expérience, le Réseau des Caisses populaires du Burkina est un réseau des coopératives d’épargne et de crédit, qui pèse plus de 70% du secteur de la microfinance au Burkina Faso. Au 31 décembre, les caisses populaires du Burkina, ont réalisé un résultat net de 5,1 milliards de FCFA, un résultat en hausse de 66% par rapport à 2018.

Balguissa Sawadogo

Eocdufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire