Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Digital Banking : Le Banquier Mahmud Hammuda annonce un Colloque International bientôt à Istanbul (Turquie)

Monsieur Mahmud Hammuda est banquier de profession.  Précédemment Directeur Général de la Banque Commerciale du Burkina (BCB), il a été Président du Club des Dirigeants de Banques et d’Etablissements de Crédit en 2002. Rencontré lors des Journées Annuelles du Club de Dirigeants de Banques et d’Etablissements de Crédit tenues à Lomé du 07 au 09 février 2019, Monsieur Hammuda s’est confié à propos de son parcours de banquier, son appréciation des présentes Journées Annuelles. Il a aussi annoncé la tenue d’un Colloque International organisée bientôt en Turquie.

 

Ecodafrik : Que retenez-vous de votre parcours auprès du club ?

Le Club regroupe entre 50 à 120 banquiers. C’est beaucoup de membres à mon avis. Et cela veut dire des personnes qui ont souscrit à nos activités. Il faut être Directeur général de banques ou adjoint, ou membres d’un Conseil d’Administration de banque pour pouvoir adhérer. Le club n’est pas fermé. Il a juste des critères qu’il faut respecter pour être membre. Nous avons deux activités majeures au mois de février notamment les Journées Annuelles et au mois de Juin qui est le Forum d’Eté.

Le Club, c’est aussi le lieu où il y a un brainstorming c’est-à-dire des gens qui réfléchissent ensemble et mutualisent. Et c’est ainsi qu’on arrive à travers les observations et les partages d’expériences à pouvoir aller au mieux au profit de nos banques et au bien-être de nos clients surtout.

 

Comment avez-vous vécu la célébration des 30 ans du Club à Lomé ?

 

J’ai été président du club en 2002. Durant mon mandat, j’ai eu à faire des innovations comme chaque président essaie aussi de mettre son empreinte. J’ai eu le plaisir et la surprise d’être honorer à l’occasion de cet 30ième anniversaire. En plus de recevoir un trophée de reconnaissance j’ai été fait Président d’Honneur du club. Je suis très ravi. J’ai eu le plaisir de retrouver mes amis banquiers de la zone UEMOA et quelques-uns de la zone CEMAC.

Banque et réglementation. Que vous inspire ce thème évoqué durant les panels de ces Journées Annuelles du club ?

Aujourd’hui on parle de digital. Bien sûr, il y a de nouveaux risques en termes de réglementations Les banques centrales prennent ces nouvelles tendances au sérieux. Il y aura donc des législations à mettre en place à ce sujet. Cela nous intéresse par ce que nous sommes des exécutants de cette législation. C’est pour cela nous souhaitons être aux côtés des autorités de tutelles notamment la Banque centrale pour qu’on aille en symbiose vers des réglementations et de bonnes pratiques pour ne pas déraper et mettre en mal le secteur bancaire.

A ce sujet, il est prévu un colloque international en Istanbul (Turquie), les 08, 09 et 10 avril 2019. Le club est bien invité. Et j’espère avoir plus de participation car il est prévu des expositions et aussi des panels thématiques en lien avec les défis liés au secteur bancaire.

 

Comment voyez-vous l’avenir de la Banque en Afrique ?

Le Digital Banking, la banque numérique, la banque satellite cloud, la banque participative, tous ces termes sont anglo-saxons certes mais intéressent le monde entier. Nous devons y être. Nous devons être « IN » et en premier. C’est cela les grands défis qu’il faut relever. La conférence d’Istanbul servira justement de complément aux sujets que nous n’avons pas pu relever à Lomé.

 

Un mot sur le débat en cours à propos du FCFA ?

On peut parler d’un sujet sans qu’il y ait un besoin de changer quoi que ce soit. S’il faut changer le FCFA, cela peut porter peux être sur la dénomination, peut être changer à l’intérieur la structure de divisions des réserves. Pourquoi par exemple 60% et non 40 ou 30% ? Cela est à étudier. Faut-il complètement annuler le FCFA et le remplacer par des monnaies ou une monnaie locale ? Tout cela entre dans le cadre des débats d’experts, banquiers, professeurs et de banquiers centraux.

 

Je vous remercie

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

 

Bio Express :

 

Mahmud Hammuda, de nationalité libyenne, 57 ans, titulaire d’un DESS de l’ITB (CNAM) à Paris, a fait une carrière de banquier dédié à l’Afrique subsaharienne a la zone FCFA et au grand Maghreb, dont 14 années comme Directeur Général de 4 banques différentes dans trois pays (Algérie, Burkina Faso, Libye).   Il fut notamment Président de la (FAPBEF – UEMOA) qui englobent plus de 70 banques sur huit Etats. De même qu’il fut vice-président et Président du CLUB des Dirigeants de Banque et Etablissements d’Afrique. Il exerce aujourd’hui comme consultant par le biais de sa société unipersonnelle BIM CONSULTING (BIMCO), ayant des liens professionnels avec la WB, Banque mondiale, le CFPB (le plus grand centre de formation bancaire en Europe), la Libyan Foreing Bank, et plusieurs compagnies privées.

A LOME, à l’occasion des journées du CLUB et du 30ième anniversaire de sa création dans la Capitale Togolaise, il fut honoré par ses pairs, du Titre de Président d’Honneur du CLUB.

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles