Connecte-toi avec nous

Développement

   |

DEVELOPPEMENT HUMAIN INTEGRAL : OCADES caritas Burkina et CRS-Burkina unissent leurs forces

L’Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES caritas Burkina) et Catholic relief services (CRS-Burkina) ont élaboré une convention de partenariat. Ce qui permettra aux deux organisations de renforcer leur collaboration pour le bonheur des plus défavorisés. La signature de ladite convention a eu lieu le 14 juillet 2015 à Ouagadougou. Au cours de la cérémonie, deux campagnes de souscriptions ont été lancées. L’une servira à venir en aides aux étudiantes en difficulté et l’autre pour accompagner le processus électoral.

Venir en aide aux personnes les plus défavorisées est une vision partagée par l’Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES caritas Burkina) et Catholic relief services (CRS-Burkina). Pour atteindre cet idéal, les deux organisations ont élaboré une convention de partenariat qui a été signée le 14 juillet dernier au Centre de développement humain intégré sis au quartier Samandin de Ouagadougou. A travers ladite convention, les deux organisations entendent travailler la main dans la main, selon leurs moyens, pour le développement humain intégré des populations burkinabè. Au cours de la cérémonie d’ouverture, deux projets ont été lancés. Il s’agit du projet « Consolidation de la démocratie et de la cohésion sociale au Burkina post insurrection pendant la période 2015-2017 ». D’un coût global de 821 495 000 F CFA, ce projet vise à accompagner le processus électoral en cours au pays des Homes intègre depuis fin octobre 2014. Il s’articule autour de plusieurs activités, à savoir, la formation de 800 jeunes leaders et 2000 pairs éducateurs sur le bulding, la non violence, la citoyenneté, la démocratie, la réalisation et la diffusion de micros programme sur le processus électoral. Ce projets permettra également de mener plusieurs autres activités dont le recrutement, la formation et le déploiement de 500 observateurs et 500 superviseurs repartis sur toute l’étendu du territoire national.

OCADES 1

Le second projet qui a été lancé est celui du Fonds pour les études supérieures des jeunes filles en difficultés. Porté par l’OCADES Burkina, ce fonds permettra d’accroître le taux d’accès des jeunes filles en difficultés, aux études supérieures et à la formation professionnelle en leur octroyant des bourses d’étude. A noter que la cérémonie s’est déroulée en présence des évêques de la Conférence épiscopale Burkina-Niger, du staff de l’OCADES Caritas Burkina et celui de CRS-Burkina.

Mounbarak SILGA
ecodufaso/groupe ecodafrik

Légende
1- Le SG de OCADES et le représentant résident de CRS résident procédant à signature de la convention de la convention
2- Une photo de famille qui met fin à la cérémonie

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles