Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Développement: Emmanuel Macron veut créer un centre pour jeunes africains à Ouagadougou


Le président français Emmanuel Macron, en visite officielle de 72 heures au Burkina Faso, a annoncé, mardi 28 novembre 2017, la création d’un centre pour jeunes africains à Ouagadougou, en vue d’aider la jeunesse d’Afrique à apprendre et à entreprendre. Il a fait la promesse face aux étudiants burkinabè.
 
 
C’est dans un amphithéâtre Libyen de l’Université Ouaga 1 Pr Joseph Ki-Zerbo plein à craquer que le président français Emmanuel Macron s’est adressé à la jeunesse africaine. A l’occasion, le chef de l’Etat français a annoncé la création d’un centre pour jeunes africains à Ouagadougou, en vue d’aider la jeunesse d’Afrique.
Selon le président Macron, ce centre qui constituera le ‘’point d’entrée de la mobilité’’ entre les jeunes français et leurs camarades d’Afrique, sera un lieu, situé au centre-ville de la capitale burkinabè et accessible à tous. «Ce centre que j’ai décidé de créer, vous sera spécifiquement consacré», a déclaré M. Macron, face à plusieurs centaines d’étudiants, dans l’un des plus grands amphithéâtres de l’Université Ouaga 1, Pr Joseph Ki-Zerbo (la plus grande Université du Burkina Faso).

  Le président Macron s’est adressé aux jeunes, en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré (droite)

Le président Macron s’est adressé aux jeunes, en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré (droite)


Le chef de l’Etat français qui s’adressait ainsi à la jeunesse africaine à travers celle du Burkina Faso, a remercié les autorités burkinabè pour leur appui dans la mise en œuvre de ce projet. Emmanuel Macron a promis d’accélérer les choses dans les prochains mois, en ce qui concerne la construction de cette Maison de la jeunesse africaine qui, a-t-il lancé, doit être inaugurée avant le 14 juillet prochain.
Aux dires du chef de l’Etat français, l’infrastructure devrait rassembler «Campus France, France volontaire, les instituts de recherche, un incubateur pour les jeunes créateurs d’entreprises». Selon lui, la Maison de la jeunesse africaine basée à Ouagadougou, va rassembler tout ce qui peut aider la jeunesse africaine à entreprendre, à s’informer et à se projeter vers le reste du monde.
Auparavant, Emmanuel Macron s’est félicité du rapprochement entre un établissement d’enseignement supérieur français et l’école d’ingénieur 2IE (institut international d’environnement et de l’eau, Ndlr) de Ouagadougou. Il a réaffirmé tout son engagement à ce projet, estimant que «ce rapprochement permettra à 2IE de renforcer son statut de grande école d’ingénieurs de référence sur le continent africain dans les domaines de l’eau, de l’énergie et de l’environnement».
Il a, par ailleurs appelé les universités et écoles françaises de commerce, d’ingénieur, de management, à «ne pas perdre davantage de temps et à venir à la rencontre des jeunes africains pour développer ce parcours croisé auquel aspirent nos deux jeunesses».
Pour M. Macron, il faut des partenariats concrets de réussite qui permettra à l’Afrique et à la France de réussir ensemble. Le président français Emmanuel Macron a entamé, lundi nuit, une visite officielle de 72 heures. L’adresse aux jeunes du Burkina Faso et d’Afrique constitue l’un des points forts de son programme de visite.
 

Alfred KANON

ecodufaso.com / ecodafrik.com

 
 
 

Annonce publicitaire
Lecture en continue