Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Développement économique : le PNDES est un acquis majeur pour le Burkina, selon Roch Kaboré

Dans son discours de fin d’année et de présentation de vœux de nouvel an, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a relevé que concernant le volet économique, l’élaboration du Plan national de Développement économique et social (PNDES) est un acquis majeur pour les cinq ans à venir.
Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré s’est adressé à la Nation, le 31 décembre 2016. C’était à l’aube de la nouvelle année 2017. Dans ce discours de présentation de vœux de nouvel an, le président Kaboré a brossé plusieurs secteurs d’activités (politique, sécurité, défense, sport, etc.). L’économie n’a pas été en reste. «Au plan économique, l’acquis majeur est sans conteste l’élaboration du Plan national de Développement économique et social (PNDES) 2016-2020 », a souligné le chef de l’Etat burkinabè. Il a rappelé que ce nouveau référentiel de développement du Burkina Faso vient de recevoir le «soutien franc et enthousiaste de nos partenaires au développement réunis à Paris les 7 et 8 décembre courant pour son financement ».
Selon Roch Marc Christian Kaboré, le succès de la mise en œuvre du PNDES est la réponse appropriée aux préoccupations des composantes du peuple burkinabè. «C’est pourquoi, nous devons avoir présent à l’esprit qu’autant nous devons œuvrer à l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents de l’Etat, autant il nous faut nous rendre à l’évidence que nous devons aussi trouver des solutions appropriées aux besoins de l’écrasante majorité de nos populations en matière d’accès à l’eau potable, à une éducation de qualité, à l’amélioration des productions, aux soins de santé, au logement et à la sécurité », a-t-il indiqué. Et d’ajouter que tout cela devant être financé en partie sur les ressources propres du pays.
C’est pourquoi, il a fait appel à l’esprit de solidarité des uns et des autres pour assurer une répartition équitable des fruits de la croissance, dans l’objectif majeur de lutter efficacement contre la vie chère, la pauvreté et l’exclusion.
A entendre le président, l’année 2017 ouvre ses portes avec des perspectives heureuses pour la relance de l’économie nationale. « Toutefois, au regard des défis qui se dressent devant nous, je voudrais rappeler que nos combats en 2017 s’appellent : ardeur au travail, probité, justice et sécurité pour tous, engagement en faveur du renforcement de la culture démocratique et de la prospérité partagée », a relevé Roch Marc Christian Kaboré.
Le Plan national de développement économique et social (PNDES) est le nouveau référentiel de développement du Burkina pour les cinq années en cours (2016-2020). Il a un coût estimé à 15.000 milliards de FCFA qui devrait être financé à hauteur de 63,8 % par les ressources propres.

Alfred KABORE
ecodufaso.com / ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles