Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Désenclavement: L’axe Ouaga-Komsilga sera bitumé

L’axe Ouagadougou- Komsilga sera bientôt bitumé. Le lancement des travaux a eu lieu le 29 août 2015. C’était en présence du premier ministre Yacouba Isaac Zida.

Le ministère des infrastructures, du désenclavement et des transports a procédé, le samedi 29 août 2015, au lancement officiel des travaux d’aménagement et de bitumage de la route Ouagadougou-Komsilga. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Premier ministre, Yacouba Isaac Zida. le projet consistera, selon le ministre des Infrastructures du désenclavement et des transports, Daouda Traoré, à la réalisation des travaux de construction, d’aménagement et de bitumage de la route Ouagadougou-Komsilga, via les localités de Bonheur-ville, Saonré, Silmissin et Nabitenga, soit environ 18km.

Ouaga-Komsilga 3

La cérémonie de lancement été présidée par le PM Yacouba Isaac Zida

Il est entièrement financé par le budget de l’Etat à hauteur de 7 milliards de francs CFA et vise prioritairement la création d’emplois pour les jeunes et les femmes. Les travaux du projet seront exécutés en 2 phases. La première phase constitue une tranche ferme de 4, 3 km qui concerne l’agglomération urbaine de Ouagadougou. Les financements de cette tranche au compte de la gestion budgétaire 2015 sont, a affirmé le ministre Traoré, bouclés et les travaux d’exécution constitués en lot unique, ont été attribués au groupement d’entreprises OK/SGTM/GC pour un montant de 6 956 188 977 F CFA TTC et un délai d’exécution de 5 mois. Le contrôle et la surveillance des travaux seront assurés par le bureau CINCAT International pour un montant de 179 228 129 F CFA TTC tandis que la maîtrise d’ouvrage délégué est assumée par l’Agence des travaux d’infrastructures du Burkina (AGETIB). La seconde tranche conditionnelle de 14 km du projet, qui concerne la section rase campagne et Komsilga agglomération, elle sera financée sur le budget 2016 de l’Etat. Le lancement des travaux a été une grande joie pour les populations bénéficiaires de cette infrastructure. « Aujourd’hui, notre bonheur est total et notre joie immense car la fin de notre cauchemar est proche. A la fin des travaux, notre route ne sera plus comme avant », a laissé entendre le représentant des populations, Aloïse Silga.

Mounbarak SILGA
Ecodufaso/groupe ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles